En France, le cinéma en drive-in fait son retour en force

DR

Si nous ne saurons qu’à la fin du mois de mai quand les cinémas pourront rouvrir leurs portes, les Français n’ont pas voulu attendre pour trouver des alternatives. Et celle du cinéma en drive-in est sûrement notre favorite.

Plus de deux mois que les cinémas sont fermés en France et, malgré le déconfinement, les exploitants ont toujours pour ordre de ne pas rouvrir leurs salles. Dans la cour du Palais de l'Élysée le mercredi 6 mai, le ministre de la Culture Franck Riester expliquait la nécessité d’attendre tout le mois de mai pour réfléchir sur la potentielle réouverture des salles de cinéma en France. Mais notre douce France, souvent qualifiée par le Centre national du cinéma (CNC) comme "le pays le plus cinéphile d’Europe", n’a pas envie d’attendre pour profiter du septième art et remet au goût du jour le cinéma en drive-in.

Bordeaux, Caen, Cabourg, la Drôme, Les Sables-d’Olonne… de la Manche à la Méditerranée, le cinéma fait de la résistance. Sa version drive-in, inventée aux États-Unis dans les années 30, prend place en plein air et consiste à vous faire mater un film depuis votre voiture. En d’autres termes, pas moyen de se coller à un inconnu : distanciation respectée.


Bordeaux 

Du côté de Bordeaux, un nouveau festival fera son apparition d'ici peu pour réveiller le paysage culturel de la (re)belle endormie. Bordeaux accueillera du vendredi 15 au dimanche 24 mai Drive In, un nouveau ciné-parc accueillant jusqu’à 220 places de voitures. Le festival itinérant se poursuivra ensuite dans toute la France. 


La Drôme

Ce mardi 12 mai, la Ville de Crest propose un drive-in pour la toute première fois, dans un immense espace extérieur où se niche un écran gonflable de 15 mètres de base. Une pratique qui servira d’essai pour ce jour, et qui pourrait être de nouveau réhabilitée cet été.


Les Sables-d’Olonne

Le Grand Palace, célèbre cinéma des Sables-d’Olonne, a fait peau neuve. Depuis sa fermeture lors du début du confinement, ses gérants se sont penchés sur la question d’un cinéma drive-in sur le parking. Capable d’accueillir plus de 200 voitures, François Lesuisse envisage de projeter en plein air des films à regarder dans des voitures rétro américaines, à la manière des sixties


Caen  

À Caen, le célèbre cinéma d’art et d’essai le Lux souhaite fricoter avec la vieille tradition du drive-in. C’est en effet le projet de Gautier Labrusse , qui dirige la salle : « Après la fermeture des cinémas le samedi 14 mars, on s'est rapidement dit que ce type de projection permettrait d'éviter les rassemblements publics et de respecter les règles sanitaires, puisque les gens sont confinés dans leur voiture. ». Soutenu par la Ville de Caen, Labrusse est en train de monter ce projet : « L'idée n'est pas d'utiliser des écrans LED mais d'attendre qu'il fasse nuit, de délocaliser une salle de cinéma », avant de poursuivre : « Il suffit d'allumer l'autoradio, mais nous conseillerons quand même d'emporter un poste à piles aussi. ».


Cabourg 

Le Festival du Film Romantique de Cabourg, prévu du 10 au 14 juin 2020, n’aura finalement pas lieu cet été. Néanmoins, les organisateurs entendent bien projeter les films de la sélection du festival en recourant au modèle du drive-in. Début août, le festival passe donc en version ciné-parc ; « Ce Drive-In permettrait à la nuit tombée au public, en toute sécurité dans son propre véhicule, de visionner durant 5 soirées une dizaine de films riches en émotion », expliquent les organisateurs sur Facebook.

Fin des articles