3 secrets sur le rosé dévoilés par le COAM, les passionnants cours d'oenologie

Envie de peaufiner vos connaissances en vin ? On a testé pour vous les cours du COAM et nous en sommes ressortis grandis. Au programme : des cours ultra intéressants et une dégustation non seulement délicieuse mais aussi fascinante. Cette fois, promis, vous vous en souviendrez. 

Le Coam, c'est sans aucun doute l'adresse parfaite où se former à l'art subtil de la dive bouteille. Se bonnifiant, à l'instar d'une bonne bouteille, depuis 13 ans, l'organisme fondé par Yann Rousselin propose des masters Class ("la 1ère BOX pour se former au vin"), des programmes formants en ligne ("Wine and Spirit Education Trust") et le premier podcast pédagogique sur le vin ("Le Vin Pas à Pas" disponible sur Spotify).

Son objectif est double : transmettre son savoir aussi bien que sa passion pour le vin. Des cours de deux heures au nombre réduit de participants autour d'une initiation générale au vin, d’une région viticole ou d'un cépage vous plongeront dans une ambiance aussi chaleureuse qu'éducative, et ce, que ce soit pour enfin s'y connaître au moment de choisir une bouteille de vin au restaurant, ou dans un but de reconversion professionnelle (qui sait ?).

En effet, si l'œnologie arrive à vous enivrer, vous aurez même la possiblité de passer le WSET, le CFV ou le CADV, des diplômes reconnus par la profession grâce au programme cours du soir sur plusieurs semaines. Les différents ateliers permettent d'en apprendre plus sur un aspect ou un vin particulier, mais aussi sur différents types d'alcool – car après tout quand c'est bon, on ne compte pas : rosés, Bourgogne, Champagne, Bordeaux, Châteauneuf-du-Pape, whisky, Sancerre et Pouilly Fumé, Vallée du Rhone n'auront plus de secret pour vous !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Claire ?❣️? (@claire__lhtt) le

Lors de notre cours passionant, Yann nous a dévoilé trois secrets sur le rosé à connaître absolument pour épater les potes à l'heure de l'apéro. 

Rosé clair ne veut pas forcément dire meilleur


Il y a des rosés clairs, et d’autres plus foncés. Jusque-là, tout va bien. Mais d’où provient cette différence d’intensité ? Sachez qu’elle provient principalement de la manière de fabriquer le rosé (on dit « vinifier »). Ainsi, on peut obtenir le rosé en pressant directement les baies de raisin, ou bien en faisant macérer quelques heures les peaux et le jus. Dans le 1er cas, la robe est plus pâle, on est souvent sur des rosés fruités, frais… et dans le 2e cas, la robe est plus soutenue, et il n’est pas rare d’avoir plus de complexité et de corps. Donc ne jugez pas la qualité d’un rosé à son intensité colorante, mais plus au plaisir que vous en retirez. 


Le rosé corse est particulièrement bon


En Corse, il y a deux cépages rouges qui couvrent la moitié du vignoble : le sciaccarellu et le niellucciu. Ces deux cépages se caractérisent pas leur fraîcheur, leur fruit acidulé… tout ce qu’on demande à un bon rosé. Vous aurez d’excellentes surprises en dégustant les rosés de ce magnifique vignoble.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nicolas Clément (@losvegos) le


Voici comment reconnaître un rosé trop vieux


En général, il ne faut pas trop attendre pour déguster un rosé : on préfère le boire quand il est jeune, sur le fruit. Vous avez gardé un rosé quelques années dans votre cave ? Voici les indices qui vous diront si vous avez trop attendu... En vieillissant, le rosé s’oxyde et sa teinte passe du violacé (ou cerise) au saumon puis « pelure d’oignon » si vous avez cette couleur, alors c’est mauvais signe. Puis en sentant votre verre de rosé, le fruité doit être généralement bien présent. Si vous laissez votre rosé vieillir, ses arômes vont évoluer. Ils passeront des fruits frais aux fruits secs, confits. Et oui, c’est un peu l’évolution naturelle du fruit que vous allez ressentir ! Puis si vous passez sur des notes de cuir, champignon, sous-bois, c’est généralement que votre rosé est sur le déclin.

Alors on s'y met ? 


6, passage Saint-Michel – 17e
Initiation à la dégustation du vin (2h) - 49 € 

Initiation aux régions et cépages (2h) - 49 €
Initiation aux accords mets et vin (2h) - 49 €
Accords vins et fromage, le classique revisité (2h) - 49 €
Atelier : apprendre à déguster à l'aveugle (2h) - 49 €
Accords vin et chocolat (2h) - 49 €
Réservations en ligne ou au 01 43 87 05 93

Devenez un dégustateur averti et progressez jour après jour dans votre apprentissage du vin !

Pour cela, cliquez sur ce lien et rejoignez gratuitement la lettre du dégustateur

Fin des articles