Canicule : les recoins fraîcheur cachés de la capitale

© Vitor Pinto / Unsplash

On vous passe le topo habituel sur la chaleur, vous en soupez assez au bureau et avec les potes. Venons-en au fait qui est : où se mettre à l'abri sous cette chaleur de boeuf ? 


Les églises 

Croyants ou non, peu importe. Du moment que vous respectez le calme qui y règne, vous êtes les bienvenus, et un peu de méditation n'a jamais fait de mal à personne. Par exemple, l'immense église orthodoxe russe installée dans le 15e offre une pause architecturale au frais. On adore aussi aller se réfugier dans l'église St Jean-Baptiste Belleville quand on se balade dans le coin. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Rémi Alvo (@remialvo) le


91, rue Lecourbe - 15e


Les parcs

Elémentaires, oui, mais pas égaux : par exemple, au parc André Citroën, vous pouvez vous tremper au milieu des 72 jets qui transforment l’esplanade en pente douce en une douche géante. Au jardin d'acclimatation (16e), on trouve le "jardin plage" équipé de jets d'eau et brumisateurs, du côté du parc Martin Luther King (17e) des jets d'eau fonctionnent toute la journée. Dans le 19e, au parc de la Villette, le jardin des bambous abrite un énorme cylindre de béton vertical où l’eau tombe en rubans. Et pour le reste, eh bien ce sont des parcs. Sans eau. A part des étangs. Mais pas top pour se baigner. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par YAROL POUPAUD (@yarolpoupaud) le

Jardin d'acclimatation - 16e
Parc Martin Luther King - 17e
Parc de la Villette - 19e


Les cimetières 

Comment ça, glauques ? En réalité, les cimetières sont de vrais havre de paix, où personne ne viendra vous taxer quelques centimes ou une clope, et avec de l'ombre à revendre. Les cimetières du Père Lachaise et de Montparnasse sont particulièrement ombragés, vu que plusieurs rangées d'arbres bordent leurs allées. Par ailleurs, ils regorgent de fontaines et autres points d'eau pour arroser les fleurs qui se trouvent sur les tombes. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Julie ???? (@smileintoulouse) le

Cimetière du Père Lachaise - 20e
Cimetière Montparnasse - 14e


Les musées souterrains

"Un peu de culture, ça rafraîchit." Vous n'avez jamais entendu cette expression ? C'est probablement parce qu'elle n'existe pas. Il peut s'avérer utile de décider d'arpenter certains musées en période de fortes chaleurs, à l'image des Catacombes dont la température plafonne toute l'année à 14 degrés, les cryptes souterraines du Panthéon ou les caves de calcaire du musée du vin dans le 16e. Pour ce dernier, on ne vous conseille pas vraiment la dégustation avec la chaleur environnante, le retour à la surface risquerait d'être difficile. Mais après tout, c'est vous qui voyez.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @c.h.a.m.p.a.n.y.a le

Catacombes de Paris - 14e
Panthéon - 5e
Musée du Vin - 16e



Le tunnel des Tuileries

Fermé à la circulation automobile depuis la piétonisation des berges de Seine, le souterrain de 800 mètres constitue un léger micro-climat un peu en deçà de l'air ambiant. L'idéal pour les sportifs qui tiennent à leur daily routine.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ???? ???????????????????? (@kinglouisfr) le

Tunnel des Tuileries - 1er

Et pour encore plus de fraîcheur, consultez cette carte des spots frais de Paris.

Fin des articles