La carte des vignes de Paris

© MATOS

Il n'y en a que pour elles, pourtant elles sont loin d'être les seules... Les vignes de la Butte-Montmartre ont droit à des vendanges en grande pompe quand leurs petites sœurs disséminées un peu partout dans Paris sont heureuses quand on les évoque. Alors on a décidé de leur rendre hommage et de les dessiner. Et glou et glou et glou pour les vignes de Paris.

Ça en ferait saliver plusieurs d'entre nous… A partir du XIIe siècle, les abbesses de Montmartre développent des vignes sur les flancs de la Butte, en louant certains terrains à condition qu'y soit produit du vin. Elles y vivaient en parfaite autarcie grâce à un pressoir, moulin, jardin et leurs fameuses vignes. Encore ? Pour tout savoir sur les vignes de la Butte c'est ici.

Rue des Saules - 18e

Il faudra être un petit chanceux pour goûter le fruit des récoltes de cette vigne pédagogique zéro pesticide. Où la trouver ? Sans surprise, à l’Institut Supérieur Clorivière, l’école de formation réputée pour sa filière vin et œnologie.

119, boulevard Diderot - 12e


A quelques pas de de la superbe Maison du jardinage vivent gaiement les vignes des chais cour Saint-Emilion. Entre rails anciens, arbres centenaires et ambiance bucolique, on est bien. Il ne manque que les bouteilles de vin.

1, rue Joseph Kessel - 12e

Peu d’entre nous le savent puisque ces vignes sont un secret bien gardé du presbytère. Dans un jardin rectangulaire, quelques ceps de vignes poussent gentiment à l’abri des regards.

39, boulevard des Invalides - 7e

L’autre butte de la capitale peut se targuer elle aussi d’avoir de jolies vignes. Plantées en 1995 puis en 2010, elles batifolent sur 600 m2 et sont exclusivement des ceps de raisin blanc. Vino blanco !

76, rue Georges Lardennois - 19e

Habitants du Nord de Paris, on ne va que trop rarement se balader dans les parcs de l’autre rive. Celui Georges-Brassens vaut pourtant le détour, en partir grâce à ses vignes, que les Parisiens peuvent d’ailleurs aider à récolter. Hourra !

2, place Jacques-Marette - 15e


Puisqu’il en faut une. Cette vigne de 400 pieds est cachée dans le jardin d’un hôtel particulier du cossu 16e. Peu de chances pour que vous les aperceviez, donc. Dommage, ou pas.

Bois de Boulogne - 16e

Pour rendre hommage au passé viticole du quartier de Belleville, on planta 140 pieds de Pinot Meunier et de Chardonnay en 1992 sur 250 m2 de parc. On est loin des 15 hectares d’antan mais c’est mieux que rien.

Parc de Belleville - 20e