Virée en Russie sans quitter Paris

© encrier

Paris la belle, aux mille visages et multiples facettes. On ne cessera jamais de répéter que notre capitale bien aimée est un incroyable vivier de cultures. Après avoir fait le tour du quartier africain de Château rouge et du Little Jafna du 10e, on vous donne des pépites pour s'envoler sur la place Rouge sans quitter de vue la tour Eiffel.


Contrairement à d’autres communautés représentées dans la capitale, les Russes n’ont pas de quartier attitré. Pourtant, dans les 20’s, il existait bien une "Petite Russie" dans les 16e et 15e arrondissements : restaurants, cabarets, artistes, officiers de l’armée blanches, aristocrates… Mais au fil du temps, les cerveaux slaves sont retournés au pays et ont délaissé nos allées parisiennes. Heureusement pour nous, quelques pépites subsistent encore et toujours.

Voici nos adresses russes à Paris les amis. Suivez le guide.


L'église la plus secrète de Paris

Aussi incroyable que réelle, l'église orthodoxe Saint-Serge est un petit bout de Russie caché dans le 19e, rue de Crimée. Pour avoir la chance de l'admirer, il ne faut pas avoir peur d'aller au bout d'une étroite et peu accueillante allée. Le jeu en vaut la chandelle : à l'intérieur, les fresques murales de 1920 sont splendides !

L'automne en Russie.

Une photo publiée par Marjorie Goussu (@nirnou) le

Eglise Saint-Serge
93, rue de Crimée - 19e


A se mettre sous la dent

La gastronomie russe ne se limite pas qu'au caviar, et l'une des meilleures adresses où le (re)découvrir est bien Le Daru. A la fois restaurant tout en noir et rouge et épicerie fine pour ramener les délices à la maison, l'endroit a des atouts de taille pour nous rendre accros : gravelax de saumon, tarama, millefeuille de crabe, bœuf Stroganoff, zakouskis (sorte de petits fours salés à base de saumon, aubergines, poivrons, tarama d’oursin)… Je m’arrête là parce que je salive déjà trop. Sans oublier le bar à vodka, toujours de rigueur. Mais attention, ici on ne boit pas, on DEGUSTE la boisson nationale. Pour digérer le tout, on file au salon fumeur écouter l’histoire de cet endroit pas comme les autres puisqu’il s’agit du plus ancien établissement russe du quartier.

Le Daru
19, rue Daru - 8e


Une pépite gustative

On s’empile comme des poupées dans cette exiguë pépite de quartier. Petite sœur annexe de L’épicerie russe dans le 16e, Le restaurant Russe est parfait pour se familiariser avec la nourriture des tsars. Même si on ne comprend pas les plats sur la carte, les tenanciers concoctent le tout devant nous pour pouvoir leur piquer de délicieuses recettes ! Hihi.

Le Restaurant Russe
13, rue de la Terrasse - 17e


Les mots russes

Après avoir découvert la gastronomie russe, on s’abreuve l’esprit dans la seule librairie spécialisée en culture russophone à Paris (depuis les 50’s), j’ai nommé la librairie du Globe. Un éventail complet de ce que la littérature soviétique a à offrir, contemporaine comme classique mais aussi une belle sélection d’expos. Sans oublier les évènements qui ponctuent la vie de cette endroit unique : ciné-club, rencontres, concerts, débats… Bref, on ne rentre pas ici par hasard et on y retourne pour de bonnes raisons.

Один из сегодняшниÑÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂ… персонажей — милая бабушка из Лос-Анджелеса с румÑ‹нскими коÑ€нями.

Une publication partagée par Anton Roo (@rooproject) le

Librairie du Globe
67, boulevard Beaumarchais - 3e


Les vestiges passés

Une petite balade du côté de la Rive Gauche nous a permis de découvrir la mention "bains russes" au 8, avenue des Gobelins. En essayant de pénétrer dans l’immeuble, déception. Rien de ces anciens bains slaves de 1884 ne subsiste : douches en jets, en pluie, en cercle, en colonne, siège à eau courante, chaude ou froide, douches à vapeur… La totale quoi, aujourd’hui disparue.

#paris5 #portes #bainsrusses #grandsoleil #ihavethisthingwithdoors

Une publication partagée par Kris Tel (@krisss_9) le

Bains Russes
8, avenue des Gobelins - 5e


Dimension humaine

Si vous cherchez à rencontrer des Russes, jeunes ou moins jeunes, rendez-vous au Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris, dans le 16e. Cette institution est tout bonnement implantée dans l’ancien siège du KGB parisien et organise plus de 100 évènements culturels et politiques chaque année : expos, séances de cinéma, concerts, forums…


La musique russe

Logé à la même adresse que le CRSCP, le conservatoire Alexandre-Scriabine forme les futurs génies de la musique avec la "méthode d’enseignement russe" (comprendre avec une grande rigueur). No pain no gain comme on dit. Tout ce beau monde se retrouve donc dans un superbe hôtel particulier de l'Ouest parisien : moulures, parquets, hauteur de plafond... 

CRSC
61, rue Boissière - 16e


L'église (pas) cachée

La boucle est bouclée. Si on adore la jolie et discrète église du 19e, la nouvelle cathédrale russe inaugurée en octobre dernier, elle, ne passe pas inaperçue. A l’origine symbole de l’amitié franco-russe, il semble que celle-ci soit bel et bien terminée puisque Poutine lui-même avait finalement décliné l’invitation à l’inauguration d’un projet qu’il avait pourtant commandé… En tout cas le Bonbon a sollicité plusieurs fois les instigateurs du projet pour visiter sans réponse favorable de leur part. Soit.

91, rue Lecourbe - 15e