La mode western est-elle de retour ?

© Joseph Keil / Unsplash

Prenez la sortie de Once Upon a Time in Hollywood, dernier long-métrage de Tarantino à l’esthétique largement inspirée des films de Sergio Leone, une photo volée de Kendall Jenner en santiags en cuir turquoise et vous obtenez la tendance de l’automne. Sceptiques ? Tututututut. Rappelez-vous le legging court porté par la famille Kardashian (Kim en tête) que vous trouviez infâme au premier abord. Résultat : ils pullulent désormais dans toute la France et vous trouvez ça même plutôt portable, en fin de compte. Bref, revenons à nos éperons : la mode western reviendrait en force.


Il y a quelques mois, j’étais partie couvrir la rétrospective Sergio Leone à la Cinémathèque de Paris. Hormis la musique d’ambiance qui vous martèle les oreilles jusqu'à la migraine, l’expo était riche en archives et accessible à tous. La fin était consacrée aux costumes ayant servi aux personnages d’Il était une fois en Amérique (1984) dont le somptueux complet anthracite porté par De Niro dans le dernier long-métrage de Leone.

Si le costume est largement présent aux défilés et ne disparaît jamais complètement, les chapeaux à bords incurvés, les vestes à franges et les santiags suscitent bien moins d'engouement. Peut-être parce que la connotation raciste véhiculée par cet uniforme apprécié notamment par les fermiers du sud de l'Amérique n'est pas forcément gage d'ouverture dans un contexte de crise migratoire ? Quoi qu'il en soit, la mode a su à bien des égards oter toute symbolique de ses étoffes pour leur réinjecter du sens et de toutes nouvelles valeurs. 

@Splash News


Anatomie du style western à travers les âges


1960-70 : La renaissance du western 

Apparu dès l'invention des cinématographes en 1895, le western s'était sacrément essoufflé au début des années 1960. Pourtant en 1964 sort Pour une poignée de dollars, puis Il était une fois dans l’Ouest en 1968, deux longs-métrages de Sergio Leone qui feront remonter la côte de popularité du genre. Pionnier du style en la matière, Clint Eastwood dans Le bon, la brute et le truand (1966) arbore un uniforme qui sera maintes fois copié dans les décennies à venir : chapeau, cape épaisse marron striée de blanc, gilet manches courte fourré et grosse ceinture en cuir. 

@Clint Eastwood dans Le bon, la brute et le truand

@Sur le tournage d'Il était une fois dans l'Ouest (1968), Sergio Leone au milieu.


2000’s : La galoche de Britney et Madonna – chapeau, jean taille basse, strass et mauvais goût


La tendance western n’échappe pas au radar de la frivolité et l’extravagance du début du siècle, entre libération du corps féminin et outrage à la pudeur. Le jean déchiré et les ventres à l’air s’arment de ceinturons et de chapeau fuschia. Les femmes prennent le pouvoir sur leurs corps. En 2000, Madonna affiche fièrement le chapeau de cow-boy sur la pochette de son album Musicsuivie par Christina Aguilera. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par She’s Vague (@shesvague) le


Dans Sex And The City, évidemment, le chapeau rose à strass : 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par She’s Vague (@shesvague) le


Une jeune inconnue assortie au capot de la voiture de quelqu'un : 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par She’s Vague (@shesvague) le


Côté masculin, Chuck Norris incarne le mâle viril dans Walker Texas Ranger, où il fait marcher les brigands au pas avant de devenir une star d’Internet : 


Si on pensait ériger Taylor Swift en icône en la matière, l'on s'est vite aperçu qu'elle était plutôt dans un délire Katy Perry que look country, on s'est donc rabattus sur Miley Cyrus, qui montre la voie sur cette photo aux côtés d'une Madonna reconvertie à la corrida : 


2019 : topo express de l'esthétique western moderne

À la fin de l'été, Cosmo nous dispense ses conseils éclairés : « Oubliez le total look Far West au risque de tomber dans la catégorie déguisement Halloween ! » Une chose est sûre, la cow-girl des années 2000 bourrée de paillettes et affublée de sapes déchirées a mûri. Elle est une femme nouvelle. Elle fait peut-être partie de celles qui ont trois paires de santiags différentes de chez Isabel Marant – la première à les avoir réintroduites dans les rues au début des années 2010. 

Chez Femme Actuelle, qui a flairé la tendance depuis plus d'un an, l’heure est au conseil matière tout droit sorti du virilisme cher à la période western : « ne mettez pas votre féminité de côté. C’est le moment de privilégier les pièces en dentelle ou brodées, qui feront de vous la reine du saloon. » 

Ces menues inspirations finiront de vous mettre le pied à l'étrier. À commencer par Maison Margiela, pionnier du western qui a même décliné ses boots en mules, n’en déplaise aux plus frileux :

@farfetch / Comment ça, “pas fan” ?



Chez Celine, derrière l’esthétique 70’s se cache une lourde inspiration western : robes longues et amples portées sur santiags en cuir, silhouettes ceinturées, chapeaux à bords larges, cols hauts, ponchos larges et boots fourrées.

Celine / Prêt-à-porter Automne-Hiver 2019-2020 / @Isidore Montag / Gorunway.com

 Celine / Prêt-à-porter Automne-Hiver 2019-2020 / Isidore Montag / Gorunway.com

Chez Chanel, le chapeau et le gilet fourré s'invitent sur les pistes de ski : 

Chanel prêt-à-porter automne-hiver 19/20 / @Alessandro Lucioni / Gorunway.com

Chez Brain & Beast, le fermier texan s'est réconcilié avec le mexicain, imposant la moustache comme accessoire phare de la saison : 

 Brain & Beast P/E 2020 / @Pablo Latorre / L'Estrop

La santiag s'acoquine avec le kimono chez Hope : 

Hope P/E 2020 /@Jukka Ovaskainen / Courtesy of Hope

L'inspiration western de la collection croisière de Balmain est totale : grands chapeaux de cow-boys, motifs far west imprimés sur des sweat-shirts et franges côtoient des motifs aztèques. 

Croisière 2020 /@Courtesy of Balmain

On trouve chez Etro moults ponchos dans une collection ocre et sable faite de sacoches en peau, le tout dans un style mi-cow-boy mi-indien.

 Homme printemps-été 2020 / @Alessandro Lucioni / Gorunway.com

Facetasm propose une cow-girl moderne, arborant bandana noué au cou, gros oversize, chemise col lavallière et baggy : l'osmose entre le rappeur américain et le western est née.


 Facetasm P/E 2020 / Photo: Alessandro Lucioni / Gorunway.com

Ne serait-ce pas le sosie du jeune Eastwood, chez Greg Lauren ? Affublé d'un chapeau de feutre et d'une salopette de redneck, ce mannequin ultra-viril nous replonge tout droit dans le sud des États-Unis. 


Greg Lauren P/E / 2020 / @Michael Barr / Courtesy of Greg Lauren


Alors, inspirés ? Impossible de savoir pour le moment si on va (re)chausser les santiags, une chose est sûre, les bandes originales des westerns composées par Ennio Morricone ne vieilliront jamais. 

Fin des articles