Pourquoi c’est cool de bosser en open space ?

© Caméra Café

Aaaaah l’open space. Ce fameux lieu où tu passes tes journées autour d’une table entassé avec tes collègues qui parlent trop forts, font trop de bruit en tapant sur leur clavier et hurlent au téléphone. Oui, tu vois de quoi je parle ? Mais l’open space, ce n’est pas que ça. Marchons ensemble sur le chemin de la vérité !

T’es au courant de TOUS les ragots

On le sait tous, au début, tout le monde est méfiant, mais après quelques semaines d’open space, les langues se délient et tu peux aisément découvrir la vie de Corinne. "Et tu sais quoi ? Il a même dormi chez moi !" "Mais noooon ?!". Oui, c’est moche.


Tu peux facilement gratter des congés

L’open space, ça rapproche. Alors quand tu chopes un rhume ou la gastro, n’hésite pas à tousser sur ton voisin. Tiens, prends ça dans ta gueule Marie-Christine. Oh on rigole, merde. Et avec un peu de chance ton patron te demandera même te rentrer chez toi te reposer pour ne pas contaminer tous tes collègues.


Y a toujours à manger

Qui dit open space dit food à volonté ! Alors quand Valérie ramène un gâteau au chocolat à seulement 2 ingrédients, forcément on fait une croix sur son régime et on se goinfre à longueur de journée. Morale de l’histoire : toujours être pote avec la meuf qui fait des gâteaux.


Tu te crois en famille

Forcément, à force de passer 10h par jour à te coltiner tes camarades de travail, tu te sens un peu comme en famille. Et puis, dans le fond, t’aimes bien te chamailler avec Jean-Eudes comme si c’était ton grand frère.


On t’oublie jamais pour aller à la cantine

"Je vais chercher un gyudon, qui veut venir ?" Au moins tu ne manges jamais seul.e, et quand bien même tes charognards de collègues ne t’auraient pas proposé, tu peux rester manger au bureau. Il y a toujours un loup solitaire pour manger devant son ordi.


Tu peux plus facilement aborder ton crush

Au lieu de trouver des stratagèmes alambiqués pour croiser Sébastian à la photocopieuse, débrouille-toi pour être face à lui et effleurer son pied "sans faire exprès".


Y a toujours quelqu’un pour rire à tes blagues

Ouais t’es pas drôle mais bon, faut bien faire semblant de rire à tes blagues de temps en temps.


Tu peux faire des pauses quand tu veux

"Tiens, je vais faire des courses j’ai envie de manger du guacamole, quelqu’un veut des cookies ?". Profite de l’effet de groupe pour faire des courses, servir du café ou faire un peu de rangement sur les bureaux. Tu donnes l’impression d’être super actif alors qu’en fait, t’en fous pas une. CQFD.


Tu peux avoir pleins de conseils sur ta vie perso

Selon le code 48.A de l’open space : "Tout individu étant en mesure d’écouter tes potins se doit alors d’exprimer son avis". "Quoi il a vu ton message et il a pas répondu ?! Alors là c’est moooort meuuuf !"


Tu fais des soirées tous les vendredis soirs

Pas besoin d’aller dans un bar, tu peux faire une méga teuf direct dans les bureaux. Profite des points précédents pour aller acheter des bières et le tour est joué ! À ce rythme-là, ça va finir en week-end tous ensemble à Amsterdam !

Fin des articles