7 trucs pour se rassurer quand on a peur en avion

undefined 21 juin 2016 undefined 02h00

La Rédac'

S’il est de notoriété publique que l’avion est l’un des modes de transport les plus safe au monde, 2 à 3% de la population présentent une peur irrationnelle de prendre l’avion : l'aérodromophobie. Et on les comprend. Comment rester serein à 30 000 pieds d’altitude sur un jouet géant qui ne touche pas le sol ? Si un incident arrive, on a 99% de chances de mourir, non ? Avec les vacances et les week-ends qui se profilent à tout va, on aimerait bien ne pas être obligé de se bourrer de calmants avant d’arriver à l’aéroport. Soyez pépouze, comme Chirac !

1. Se fier aux statistiques

Une technique qui marche bien avec les âmes scientifiques. Sachez une chose : sur environ 30 millions de mouvements annuels, on ne dénombre que quelques dizaines d'accidents, pas toujours dramatiques. Et bien sûr, ceux-là sont relayés dans les médias.

« On a plus de chances de mourir à pied ou en voiture » « On a plus de chance de gagner au loto »

Statistiquement, il faudrait voler 40 000 ans pour connaître un accident mortel.

On vous le rabâche peut-être mais c’est vrai !

2. Les faits qui font relativiser

-Chaque jour, 5 millions de passagers prennent l'avion. -Si tous les moteurs d'un gros porteur s'arrêtaient, il pourrait planer environ 25 minutes en descendant lentement sur 200 kilomètres. -Il n’y a pas plus de trous dans l’air que dans l’eau. -L'avion est équipé d'un radar météo qui lui permet de visualiser et de contourner les orages et nuages. -Les avions commerciaux actuels sont capables de se maintenir en l'air même si un réacteur est en panne. -Au décollage, la poussée est tellement puissante que même diminuée de moitié, elle permet l’envol.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Air France (@airfrance)

3. Dites-vous que votre peur n'empêchera pas l'accident 

Si un moteur doit exploser, ce n'est pas votre peur et votre stress qui feront changer les choses. C'est triste à dire, mais l'instinct de survie dans ces cas-là n'est que très peu utile. Lors des turbulences, concentrez-vous donc sur le présent, écoutez votre musique ou regardez un film drôle pour donner un peu de légèreté à tout ça.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Air France (@airfrance)

4. Partagez vos angoisses

Extérioriser ses peurs, quitte à contaminer ses voisins, en voilà une bonne idée. Il saura (avec un peu de chance) trouver les bons mots pour vous rassurer. Evitez quand même de le faire avec quelqu'un qui est déjà phobique. Optez plutôt pour l'hôtesse de l'air.

5. Transformez le vol en un moment agréable

Rien de tel qu'une bonne partie de rigolade pour se détendre. Perso, je vous conseille les 4 saisons de "The It Crowd", fou rire garanti.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Air France (@airfrance)

6. Préparez-vous aux turbulences (et sachez qu'elles ne tuent pas)

C'est notre plus grande hantise, mais sentir des secousses pendant un trajet est inévitable. Ce ne sont pourtant que des brusques mouvements d'air et les pilotes les maîtrisent largement. Pour éviter la panique à bord, les pilotes contournent souvent ces zones. Le seul vrai risque que vous encourez en cas de grosses turbulences ? Une valise sur la tête.

7. Comprendre le fonctionnement d'un avion

Ne pas avoir le contrôle fait peur. En connaissant un peu le fonctionnement d'un avion, vous apaiserez vos craintes et serez "maître" de l'appareil ! Ce site un peu rudimentaire peut vous y aider.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Air France (@airfrance)