Les 6 lieux hantés les plus terrifiants de Paris

©Twitter/vieillepierre77

Avec ses 2000 ans d’Histoire, la capitale est chargée en mystères et légendes. Jacques Sirgent, auteur passsioné par le surnaturel, constate que Paris est la ville la plus hantée au monde. En effet, depuis le Moyen Âge c'est ici que l'on rencontrait le plus de monstres imaginaires ou réels. Pour les adeptes de l’angoisse, il est aisé d'entrer dans le côté obscur de la ville lumière. Voici les lieux les plus angoissants pour vous y aider.

LES CATACOMBES DE PARIS

Un nom qui fait facilement écho à l’ambiance morbide de cet endroit. Un lieu renfermé, avec des couloirs angoissants remplis d’ossements humains et théâtre de nombreuses légendes glauques… Et oui, comment entendre frissoner de peur sans même évoquer “Les Catacombes” de Paris ? Au XVIIIème siècle, les ouvriers qui remontaient les pierres des carrières pour reconstruire la ville racontaient qu'ils se faisaient narguer par un homme vert surgissant des galeries. Certains explorateurs de ses souterrains disent sentir une présence plombante derrière eux. Des émotions fortes parfaites pour vous, si vous  voulez vous la jouer Paranormal Activity ! En plus, quand on connaît l’histoire de ce lieu, il y a de quoi vouloir fuir. En fait, avec la suppression et l’évacuation du cimetière des Innocents, le site va recueillir les ossements de tous les cimetières de Paris. En gros c’est un gigantesque tombeau souterrain. Quoi de mieux pour entrer en contact avec les morts ?

Les Catacombes de Paris
1, avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy (place Denfert-Rochereau), Paris 14

LA MAISON HANTÉE DE L’AVENUE FROCHOT

Au premier abord, rien de très inquiétant, c’est même un havre de paix où l’on aimerait vivre. Mais si vous passez le portail de la Villa Frochot, vous comprendrez vite d’où vient le proverbe “ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué”. Cette maison a été le théâtre d’une histoire sordide : une femme de chambre y a été sauvagement assassinée à coups de tisonnier dans les escaliers. Son âme hanterait les lieux depuis. Des voisins racontent entendre encore aujourd’hui des bruits sinistres et même voir la maison bouger ! Et parce que ça n’est jamais assez sordide, les nouveaux propriétaires meurent tour à tour prématurément et dans des circonstances mystérieuses. Le style néo-gothique n’arrange rien à l’ambiance morbide du lieu : vitraux, petit jardin, gargouilles sur la porte d’entrée… Le décor parfait pour y installer des fantômes. Alors, si vous avez soif de frissons, passez-y, et qui sait, peut-être que le fantôme de la dame de chambre vous saluera ?

1 avenue Frochot, Paris 9 

LA CHAPELLE NOTRE-DAME DE LA CONSOLATION

Si vous ne sentez pas une brise glaciale en entrant dans cette église, ce n’est pas normal. Même Dorothée, chasseuse de fantômes, confiait au journal L’Express il y a quelques années que cet endroit "grouilles de fantômes. Je suis glacée.” En effet, l’histoire de cette chapelle est chargée en tragédies. Cette chapelle est en réalité un monument destiné à rendre hommage à plusieurs victimes. Le 4 mai 1897, des dizaines de personnes périssent à l’emplacement même de l’église, dans l’incendie du bazar de la Charité. De nombreux visiteurs ont entendu des bruits angoissants et ont même été témoins d’apparitions paranormales. Alors, toujours de glace ? 

Notre-Dame de la Consolation
23 Rue Jean Goujon, Paris 8

CHEZ HUBERT, LA MALÉDICTION DU GITAN

Il y a, rue de Bièvre, une légende mystérieuse qui vous fera regretter de ne pas croire en la sorcellerie gitane. Mais si vous êtes adepte des Peaky Blinders et de leurs croyances, alors ce lieu étrange est fait pour vous ! Mais avant-tout, rappelons l’histoire singulière du gitan de la rue de Bièvre. Au début de la dernière guerre, il y avait au numéro 1 bis un vieux bistrot mal famé et fréquenté essentiellement par les ivrognes. Un jour d’hiver, on trouva le patron mort derrière son comptoir d’un coup de couteau. Peu après, un vigneron de province hérite du bistrot et s’y installe avec sa femme Paulette. Et puis un jour, Valentin trouve sa femme attablée avec un gitan qui lui fait un tour de carte. Jaloux, il tente de le faire déguerpire avec les crocs de son chien. En partant, l’étranger marmonne des propos incompréhensibles à l’animal. Les jours suivants, le chien meurt. Le gitan réapparaît quelque temps après dans le bistrot et marmonat cette fois à Valentin des incantations sinistres. Quelques jours après, il meurt. Une histoire des plus étranges et qui ne s’arrête pas là. En 1943, la maison menaçait de s’effondrer, les autorités allemandes envoient alors des ouvriers mais peu après, ils sont pris d’une violente pelade. Depuis, plus personne n’a osé construire à cet endroit. Et vous, oseriez-vous y faire un tour après ses révélations ? 

Rue de Bièvre
Paris 9  

LA RUE MAUDITE ERLANGER 

C’est la rue la plus maudite de Paris, elle a déjà été le théâtre de faits divers très médiatiques. Au moins trois en l'espace de 40 ans, advenus à différents numéros de la rue Erlanger. De quoi faire froid dans le dos ! Le premier phénomène, un incendie en 2019 au numéro 17. 10 habitants y perdent la vie. En 1981,  Isseï Sagawa, un étudiant japonais de 32 ans, attire Renée Hartevelt, une jeune étudiante Néerlandaise de 24 ans, dans son studio du 10 rue Erlanger. Ayant repousser ses avances, elle succombera d’une balle de carabine 22 long rifle dans la nuque. Le jeune étudiant la violera avant de la dévorer tout en la photographiant, démis de ses membres. Il finira par la cacher dans deux valises et fera appel à un taxi pour les transporter au bois de Boulogne. Et enfin, en avril 1975, le chanteur Mike Brant tombe du 6e étage d’un immeuble situé 6 rue Erlanger alors qu’il était chez une amie. Grièvement blessé à la tête, il décédera avant d’arriver à l’hôpital. Plusieurs hypothèses circuleront mais d’après la famille du chanteur, ce dernier était dépressif et s’est suicidé. Alors, si vous espérez qu’un phénomène s’y passe, vous ne serez sûrement pas déçu… 

Rue Erlanger
Paris 16 

LE MANOIR PAVLOVICH 

Niché en plein cœur du Bois de boulogne, perdu dans la nature, ce château aux allures macabres a tout d’un décor de mauvais film. Et avec son histoire, on comprend vite pourquoi. Ses premiers propriétaires, un médecin et une couturière, formaient un couple heureux jusqu’à ce qu’une terrible tragédie ne vienne marquer le château à jamais… La femme a en effet été victime d’un terrible accident de la route, laissant des séquelles irréversibles. Depuis, la légende dit que des phénomènes étranges s’abattent sur tous les couples tentant d’investir le manoir. En plus d’être un lieu délabré imposant une atmosphère sinistre, un vieux piano accentue cette scène de film d’horreur. Alors, si vous y passez, vous pourrez peut-être y entendre quelques touches du clavier poussièreux, jouées par le couple malheureux… ? 

Fin des articles