Les meilleures adresses de restos africains à Paris

  • Coline
  • Food & Drink
  • 08/03/2017

Depuis quelques mois, ton meilleur pote ne jure que par les mafés, ce délicieux plat sénégalais à base d’arachide, de viande ou de poisson, et de riz. Depuis, tu as commencé à t’intéresser à la gastronomie africaine et tu as découvert avec stupeur tout ce que tu avais raté depuis tant d’années. Allez, on te donne une chance de te rattraper : voici notre top des restos africains.

Ethiopien

Godjo

Adresse feel good par excellence, mieux vaut ne pas être agoraphobe pour aller chez Godjo ! Ici on joue des coudes avec ses voisins, et on savoure à pleines mains les spécialités que l’on vous sert dans un messob, le plat traditionnel éthiopien. Le Ye Feseg, un assortiment de quatre plats traditionnels, reste encore la meilleure option pour découvrir la cuisine de Yonas, le patron fort sympathique des lieux. Qui plus est, aucun risque de casser sa tirelire puisque la formule la plus chère est à 20€ !

8 rue de l'Ecole Polytechnique - 5e 

Ménélik

Souvent qualifié de « meilleur éthiopien de Paris », Ménélik met souvent tout le monde d’accord. Là encore les mets sont servis sur l’injera, la galette locale à base de blé qui sert à la fois de récipient pour disposer les garnitures et de couverts, puisque le but de l’opération est d’enfourner injera et garniture en une seule bouchée. A la carte, le traditionnel Beyayennatou permet de goûter à tout puisqu’il s’agit d’un assortiment de spécialités. Un beau voyage pour les papilles, qu’on ne saurait que trop vous recommander !

My 1st Ethiopian restaurant @Menelik #paris #ethiopia #food #yummy #now #picoftheday #vsco #vscocam #friends #smile

Une publication partagée par Romain_Per (@romain_per) le

4 Rue Sauffroy - 17e 

Erythréen

Massawa

Ici, les couverts sont bannis ! C’est avec les mains qu’on déguste les grandes galettes traditionnelles dans lesquelles sont disposées les différentes garnitures : assortiment de légumes, viandes, sauces plus ou moins épicées… On vous recommande fortement le zigueni, une viande de bœuf mijotée avec du chou en salade et du fromage blanc, un régal !

Lunch is Eritrea cuisine.

Une publication partagée par @jinqiz le

22 rue Château-Landon - 10e 

Sénégalais

Waly fay

Lumières tamisées et ambiance intimiste pour ce joli restaurant aux couleurs du Sénégal. A la carte, les spécialités sénégalaises se mêlent aux saveurs antillaises avec des boudins créoles, des maffés de légumes au beurre de cacahouètes, des ndolés (des feuilles locales fourrées à la viande épicée) aux arachides fondues… On en ressort rassasié et le cœur léger, avec cette impression d’avoir voyagé le temps d’une soirée…

#tempura #lunch #walyfay #frechfood #vegetarian

Une publication partagée par Waly Fay (@waly_fay) le

6, rue Godefroy-Cavaignac - 11e 

Le Petit Dakar

A deux pas de la Place des Vosges, ce petit resto sénégalais régale depuis un certain temps les fins connaisseurs de gastronomie africaine. Au menu, on retrouve les spécialités du pays comme le yassa, du poulet au citron, oignon et ail ; le mafé, du bœuf aux petits légumes et au beurre de cacahouètes, ou encore la tiep bou dien rouge, du riz au poisson, persil et piment.

6 Rue Elzevir - 3e

Ivoirien

Ohinéné

Mieux vaut avoir le temps pour manger chez Ohinéné, car ici, on n’est pas pressés. Mais ça tombe bien, les sandwichs à la va-vite entre deux rendez-vous, ça commençait à vous lasser. Les plats sont aussi savoureux que copieux et font honneur à la gastronomie ivoirienne : attiéké (sorte de couscous au manioc), kedjénou de pintade (le ragoût local) ou encore dorade marinée. On s’arrose le gosier avec du vin ou un jus de bissap pour rester dans l’ambiance, et le tour est joué !

Ce soir c'est ivoirien #attieke #aloco #paris #dorade

Une publication partagée par baleinoo (@baleinoo) le

14 rue de la Chine-20e

Rwandais

Jambo

Dans cette adresse colorée de la rue Sainte-Marthe, une bonne partie des pays d’Afrique sont représentés ! Et pour cause, Pierre-Olivier (plus connu sous le nom de Pop), et sa femme Dada, ont sillonné l’Afrique avec Médecins Sans Frontières avant de poser leur valise dans cette jolie rue de la capitale. Ici pas de carte, c’est Dada qui vous déclame le menu. Ce qu’on y trouve ? Du ragoût de bœuf au manioc, du poulet mariné au citron vert et au curry, ou encore des calamars au lait de coco, sans oublier les délicieuses assiettes de fruits exotiques pour finir sur une note sucrée !

Samoussa de Zanzibar 😊

Une publication partagée par Geeesel (@geeesel) le

23 rue Sainte-Marthe-10e

Camerounais

L’Equateur

Surtout, ne pas s’arrêter à la déco vieillotte et peu engageante de ce restaurant au look, il est vrai, un peu défraîchi. Après tout, on vient au restaurant pour manger avant tout, non ? Ça tombe bien parce qu’à l’Equateur, ça les connaît ! Avec une carte aux influences aussi bien camerounaises et sénégalaises qu’antillaises, ce petit resto du 11e vaut le détour ! A la carte, mafé, yassa, tiep bou dien, accras de morue, crabe farci, sans oublier le plat star de la maison, le poulet braisé au charbon sur pierre de lave, suffisamment copieux pour rassasier même les plus affamés !

Sans commentaire !!! #africandinner #alloco #aloko #ivorianfood #paris #france #birthdaygirl #dinner

Une publication partagée par Al Franck - A Creative Mind (@thealfranck) le

151 rue Saint-Maur - 11e 

Le Bois d’ébène

Au cœur de Montmartre, le Bois d’Ebène distille ses fumets camerounais dans l’air montmartrois depuis maintenant quatre ans. A la carte, on retrouve les spécialités du Cameroun revisitées à la sauce maison, comme le capitaine braisé, ainsi que les traditionnels mafés et ndolé. Une adresse devant laquelle vous auriez bien tort de ne pas vous arrêter.

Flashback to a wonderful culinary experience @iya_buea 💕 #ndole #mafe #visiterlafrique @visiterlafrique

Une publication partagée par Candace 'Adetutu' NkothBisseck (@candacenkoth) le

4 rue Andre del Sarte - 18e

Africain

Osè

Chez Osè, on ne plaisante pas avec la qualité ! Tous les plats sont proposés sur place ou à emporter et sont faits à base de produits frais et locaux dans la mesure du possible. Exemple ? Tous les piments viennent d’Orléans ! Le concept est plutôt sympa : on choisit la taille de son bol, que l’on compose avec une base (riz blanc, complet ou semoule de manioc), une sauce (mafé, yassa, coco, rasta, crème de banane), une viande ou des légumes, et un extra (bananes plantains, rougail tomates, ailes de poulet marinées…). Le petit plus ? C’est vous qui ajustez la quantité de piment, pas bête si on veut éviter de cracher du feu en ressortant !

ALLOKO x AILES GRILLÉES #africanfood #foodie #alloco

Une publication partagée par Osè - African Cuisine (@oseafricancuisine) le

34 rue du Faubourg Saint Martin - 10e