Les 10 tables qui vont nous faire saliver à Paris en 2019

© Shutterstock

Toi, petit glouton qui attends avec la plus grande impatience les nouvelles tables de 2019, on t’a concocté une liste digne d’un bon début d’année et on sait déjà que les gourmands salivent de bonheur ! Allez, les bonnes résolutions, ça sera pour l’année prochaine...


La Fenêtre, le plus avocado lovers

Si pour vous aussi avocat rime avec petit-déjeuner, déjeuner, goûter, dîner voire même dalle de 3h du mat’, on vous a dégoté la nouvelle meilleure adresse pour les amateurs de ce petit fruit tendre et exotique provenant tout droit du Mexique. Vous connaissez sans doute Sacha et François, deux Parisiens pure souche qui se baladent avec leur food bike l’Avocatier depuis un an. Après nous avoir régalés au Jardin Suspendu tout l’été, ils vont continuer de nous surprendre avec leur nouvelle adresse d’avocado toast d’ici février 2019 au 31, rue de Châteaudun dans le 9e. On est impatient de découvrir ce coffee window à la new-yorkaise. 

Ouverture en février 2019
31, rue de Châteaudun – 9e


La Brasserie Lutetia, le plus gastronomique

Le chef du Petit Nice à Marseille, Gérald Passedat, triplement étoilé, est la petite pépite tant attendue de l’hôtel Lutetia dans le 6e. Depuis sa réouverture l’été dernier, le restaurant de l’hôtel a su se faire attendre. Cette première adresse parisienne promet un univers majestueux avec plus de 150 couverts sur 2 étages, et une cuisine gastronomique d’une rare excellence. Rendez-vous fin janvier au 45, boulevard Raspail. 

Ouverture fin janvier 2019
45, boulevard Raspail – 6e


Le Cheval d'Or, le plus asiat'

Taku Sekine, le chef de Dersou, ouvre sa seconde adresse au sein du 19e. Une cantine franco-asiatique aux vins naturels, en collaboration avec Florent Ciccoli (Les Pères Populaires, Le Café du coin...), qui promet de nous en mettre plein les papilles en termes de richesse culinaire. L’excellence du duo nous plongera dans une cuisine asiatique populaire et familiale où l’on dégustera, entre autres, des « assiettes de légumes créées pour rappeler les eki bento ou du poulet frit à la taïwanaise », d’ici février 2019 au 21, rue de la Villette. 

Ouverture en février 2019 
21, rue de la Villette – 19e


RAN, le plus tendance

C’est en plein 8e que Benjamin Patou et son Moma Group (Froufou, Manko Paris, NOTO, le Boeuf sur le toit, Lapérouse) associé à Blackcode (Orient Extrême, Kinugawa, The Cod House) ont décidé d’ouvrir un tout nouveau restaurant en hommage au dernier grand film du renommé Akira Kurosawa. Au cœur d’un hôtel particulier de la rue d'Anjou, on pourra déguster la cuisine du chef Shuhei Yamashita, un mélange de cuisine japonaise contemporaine et d’influences françaises, dès mi-janvier. Le tout dans un décor très tendance signé Tristan Auer, l’architecte d’intérieur des Bains Paris, du Crillon et de la Brasserie Astair.

Ouverture mi-janvier 2019
8, rue d'Anjou – 8e


Yaya 2, le plus grec

C’est après le succès du premier Yaya de Saint-Ouen, un restaurant aux spécialités gréco-méditerranéennes, que l’ancien candidat de Top Chef, Juan Arbelaez, et les frères Chantzios ont décidé d’en ouvrir un deuxième. Il promet une ambiance tout aussi festive, et de nouvelles recettes en plus des incontournables plats à partager, du pain maison à l’huile d’olive, des mezzés et autres spécialités grecques. Rendez-vous au sein de la Halle Secrétan au 29, avenue Secrétan dans le 19e dès février 2019.

Ouverture en février 2019
29, avenue Secrétan – 19e


Eataly Paris, le plus italien

Grande nouvelle de l’année, et sans doute une des plus attendues, l’ouverture d’Eataly. Impossible de ne pas connaître cette enseigne italienne tant adorée des touristes (et des Italiens aussi d’ailleurs) depuis sa création en 2017 ! Après une première association avec les Galeries Lafayette, cet empire du food italien débarquera à Paris en avril prochain en plein cœur du Marais. Avec ses 4 000 m2, 7 points de restauration, un immense marché, la plus grande cave de vins italiens de France avec plus de 1000 références, une école de cuisine et des centaines de collaborateurs, on n’attend pas moins de trois millions de visiteurs par an au 35-37, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, dans le 4e. Et nous, on en fera partie !

Ouverture en avril 2019
35-37, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie – 4e


Poussin, le plus espagnol

Ludovic Dubois et Judith Cercós, en couple dans la vie et déjà propriétaires de l’adresse franco-catalane Les Poulette Batignolles, ouvriront leur deuxième restaurant Poussin courant janvier. Collé à leur première adresse, ce bar à vins nature proposera de nombreux tapas à partager et autres assiettes espagnoles qu’on ne se privera pas de goûter pour l’apéro. Alors les amateurs de Pata Negra et croquetas en tout genre, on vous conseille de venir faire un tour au 12, rue de Cheroy dans le 17e.

Ouverture courant janvier
12, rue de Cheroy – 17e


FIEF, le plus made in France

C’est le nouveau restaurant du candidat Top Chef 2018, Victor Mercier, qui ouvrira ses portes en mars 2019, en plein cœur du 11e. L’adresse exacte reste encore inconnue, mais on vous la communiquera au plus vite. L’objectif de cette nouvelle table est de valoriser les terroirs français et leurs petits producteurs de grande qualité. Ils ne proposeront alors que des produits frais et de saison, issus de France. Une cuisine 100% française dans un décor sobre et authentique, en lien avec la nature. Une légèreté que vous apprécierez très certainement.

Ouverture en mars 2019
Adresse encore inconnue 


Aussie, le plus australien

Nous voilà encore à la table d’un ancien candidat de Top Chef, et il s’agit du chef cuisinier franco-australien, Alexis Braconnier, qui ouvrira son premier restaurant à l’esprit aussie dans les semaines à venir. On attend une ambiance à l’australienne, décontractée et authentique avec un personnel anglophone, pour partager une cuisine savoureuse et gourmande. Un style créatif qui risque de faire parler, quand on apprend que le packaging des plats à emporter sera sous forme de grosse boîte d’allumettes comme celles que les Australiens utilisent pour les barbecues. On a hâte de découvrir ce nouveau lieu, d’autant plus que la cuisine australienne reste assez méconnue et on compte sur Alexis pour nous la faire découvrir au plus vite ! On attend encore la date et l’adresse exacte, mais on ne doute pas de sa réussite.

Hot cross buns transformé en garlic bread #food #streetfood #aussie #australie #paris

Une publication partagée par Alexis Braconnier (@alexis_braconnier) le

Date et lieu encore secrets

Le 50, le plus journalier


C'est après La fontaine de Belleville, que les équipes de la maison de torrefaction Belleville Brûlerie ont décidé d'ouvrir une deuxième adresse, café-bar à la française au 50 rue de Belleville. Ce petit café aura la particularité de n'être ouvert que pour le petit-déjeuner, déjeuner et même goûter, en service continu. Pas de dîner certes, mais de très bons oeufs coques, de fraîches salades, des gâteaux maison, des jus de fruits frais ou même de légume, et bien entendu des cafés dignes de l'excellence de la Belleville Brûlerie.

Ouverture en janvier 2019
50, rue de Belleville – 20e

Fin des articles