Le top des bistrots parisiens

© Nais Bessaih - La Robe de la Girafe

Ils incarnent notre lumineuse capitale, nous replongent dans le Paris d'époque, authentique et gourmand. À l'heure où les cantines bobos/hipster/véganes se multiplient dans la capitale, les bistrots parisiens restent des institutions indémodables et surtout incontournables. Quoi de mieux que d'aller prendre un verre au bistrot du coin avec ses collègues, et d'enchainer sur un apéro planches de fromages et de charcuteries, si ce n'est même des plats typiquement français, sans chichi et savoureux, le tout au cœur d'une ambiance conviviale et chaleureuse ? Direction les meilleurs bistrots de Paris, ceux dont l'âme persiste.


La Robe de la girafe

Quand on parle de bistrot typiquement parisien, à quoi pense-t-on ? Comptoir en zinc, chaises en bois, carrelage d’époque, déco vintage, et, côté cuisine, petits plats mijotés, andouillette 5A et frites maison, le tout dans une atmosphère unique et bruyante. La Robe de la Girafe, c’est exactement ça, et c’est pour ça qu’on l’aime. Aujourd’hui, et pour notre plus grand bonheur, notre troquet préféré du 11e se renouvelle pour proposer encore plus de petits plaisirs aux goûts bien frenchy. Si nous avions l’habitude d’y aller entre amis le soir ou entre collègues le midi pour une bonne viande accompagné d’un verre de rouge, on pourra désormais profiter de l’ambiance populaire et chaleureuse pour un déj’ sur le pouce. Tous les midis, un coin spécial avec manges-debout invite les amateurs de sandwichs bien parisiens à venir faire une pause gourmande dans une atmosphère à la bonne franquette.

©Nais Bessaih

La Robe de la Girafe
5, rue Froment – 11e
Du lundi au samedi
Notre article


Les Arlots

En plein cœur du 9e, ce bistrot de quartier à la devanture noire est devenu culte pour sa saucisse-purée montée au beurre, inégalable. Un troquet qui a su revenir à l’essentiel du goût et qui propose une multitude de bons vins. On partage cette cuisine généreuse et réconfortante entre amis, et on repart avec une addition pas trop salée. Bref on valide cette popote gastro de quartier pour un bon apéro comme pour un bon diner !

Les Arlots
136, rue du Faubourg-Poissonnière – 10e
Du mardi au samedi 


Pierrot

Cette institution du quartier Montorgueil est devenue un incontournable pour un verre post-boulot. Tout le monde connaît Pierrot, qui oscille entre les tables, le sourire aux lèvres. On se rend chez Pierrot avant tout pour l’ambiance, et c’est toujours un plaisir de venir en famille déguster cette cuisine du Sud-Ouest raffinée. On vient d’ailleurs y manger en famille de génération en génération et cette institution est une vraie madeleine de Proust.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Anne (@an_other_day) le

Pierrot
18, rue Étienne-Marcel – 2e
Du lundi au samedi


Le Petit Célestin 

Vieux carrelage au sol, tables rouges et nappes à carreaux : tous les critères sont réunis pour se retrouver dans une adresse hors du temps. Au fond de la salle, on aperçoit une cuisine étriquée d’où sort une popote bourgeoise véritablement maîtrisée. Une carte courte, où l’on retrouve des classiques comme un démentiel œuf-mayo, un super-croustillant de tête de veau ou une aile de raie, fondante à souhait. Côté sucré, le choix est rude entre une coquette crème brûlée ou une mousse intensément chocolatée. On arrose le repas d’un p’tit verre de vin du moment, un Mâcon ou un Morgon..

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Petit Celestin (@lepetitcelestin) le

Le Petit Célestin
12, quai des Célestins – 4e
Du mercredi au dimanche en continu


Le Square Trousseau

Un bistrot datant de 1907 en face du joli square Trousseau dans le 12e. Cet établissement typiquement parisien a fait une apparition dans Le Père Noel est une ordure lorsque Zézette et Thérèse sont à la recherche d’huîtres et de vin blanc. On y mange un tartare-frites, un carpaccio de dorade au citron gingembre ou même un risotto aux gambas. Une cuisine authentique bien qu’originale, qu’on déguste volontiers sur la belle et grande terrasse chauffée, un verre de vin à la main. L'addition est toutefois un peu salée.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Alex Vo Duy (@avdceramics) le

Le Square Trousseau
1, rue Antoine-Vollon – 12e 
Du lundi au dimanche


Pharamond

Il est de loin l’ainé de notre liste ! Né en 1879, dans le quartier d’Etienne-Marcel, le bistrot Pharamond propose une cuisine généreuse, normande et honnête, dans une ambiance un peu guindée mais pas trop. Les carnivores seront ravis : entre poule faisane en tourte, tripes à la mode de Caen, andouillette faite main ou lièvre à la royale, il y a de quoi se régaler avant de terminer sur un Trou Normand bien trop gourmand ! Et si Fitzgerald et Hemingway étaient des adeptes dans les années 20, on se doute que cette adresse de bistro est une petite merveille !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Christophe (@christopbn) le

Pharamond
24, rue de la Grande-Truanderie – 1er
Du lundi au dimanche


La Fontaine de Mars

Situé rue Saint-Dominique, non loin de la tour Eiffel, ce bistrot datant de 1908 propose une cuisine du terroir où confit de canard, boudin basque, et assiette de cochonnaille se font concurrence. Digne d'un bon bistrot de quartier, on aime s'y retrouver pour boire un coup dans une ambiance conviviale ! Même Obama y plante souvent son coup de fourchette. Et ce qu’on aime le plus, c’est que chaque jour a son plat dédié ! Pas de risque de se lasser, donc, avec cette belle farandole de choix du lundi au vendredi ! 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marcella Tranchesi (@matranchesi) le

La Fontaine de Mars
129, rue Saint-Dominique – 7e
Du lundi au dimanche


Les Marches

Ce bistrot situé près de la tour Eiffel entre la Seine et le Musée d’art moderne, appartenant au "Relais Routier" depuis 1972, offre une page d’histoire à découvrir sans attendre. Nappes à carreaux, déco authentique, pas de chichi, que de la bonne franquette. Les plats sont généreux et gourmands, et les classiques de la cuisine française ne manquent pas à la carte ! Une vraie littérature de bistrot à l’état pur et à petits prix ! Entrecôte de bœuf, rognons sauce dijonnaise, pot-au-feu, côte de veau aux morilles… De quoi ravir les papilles d’amateurs de bonne chère ! Le tout dans une ambiance conviviale garantie !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ???????? L E S M A R C H E S ???????? (@restaurantlesmarches) le

Les Marches
5, rue de la Manutention – 16e
Du lundi au dimanche


Café des Musées

Situé à deux pas de la place des Vosges et du musée Picasso, cette institution fondée en 1924 a gardé l’héritage des cafés parisiens des années 30 avec son vitrail Art déco, ses boiseries et sa cuisine ouverte. Le Café des Muses offre une cuisine de bistro traditionnelle, faite maison à base de produits frais et locaux, et surtout différente chaque jour. On se régale avec le velouté de cresson, la terrine de campagne au Calva ou même la côte de bœuf charolaise à partager. Un lieu hors du temps plein de caractère où règne une ambiance conviviale, parfait pour les fins de journée un peu tristounes ! 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Café des Musées ????????‍???? (@cafe_des_musees) le

Café des Musées
49, rue de Turenne — 3e
Du lundi au dimanche


La Palette

Ce café comptoir datant de 1902 était le QG de Cézanne, Picasso et Braque. Aujourd’hui, La Palette s’anime très vite entre les étudiants et les profs de l’école des Beaux-Arts et ceux de l’école d’architecture juste à côté, mais aussi les galeristes voisins. On y trouve une clientèle cosmopolite et aux beaux jours, il est très agréable de venir déjeuner sur la terrasse. À l’intérieur, on apprécie particulièrement s’asseoir sur la banquette moleskine, au côté des murs de céramique et des quelques fresques Art déco datant des années 30, dans la seconde salle. Au menu, on se régale avec des tartines Poilâne, des palettes de charcuterie et de fromages, des steaks tartares ou encore des œufs bio déclinés sous toutes les formes. Avec sa lumière diffuse et rare et son air intime, ce bistrot parisien est devenu un incontournable.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Memo Paris Official (@memo.paris) le

La Palette
43, rue de Seine – 6e
Du lundi au dimanche


Les Deux Magots

Au cœur de Saint-Germain-des-Prés, un quartier au charme particulier, on ne présente plus ce café-bistrot de renommée ! De nombreux artistes illustres parmi lesquels Louis Aragon, André Gide, Picasso ou Hemingway venaient y passer de nombreuses heures. Une grande salle où l’âme des poètes vous frôle, une terrasse où l’on déguste le fameux chocolat à l’ancienne face à l’église, un bistrot où l’on vient pour profiter de l’incessant ballet parisien. On y savoure d’excellents croque-monsieur authentiques, mais aussi des quiches, des omelettes, des salades fraîches, et d’autres spécialités typiquement françaises. Cette institution parisienne prisée est l’un des plus anciens cafés de Paris et continue à attirer les personnalités du monde des arts et des lettres, mais aussi de la mode et de la politique, sans compter les touristes du monde entier.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Les Deux Magots (@lesdeuxmagots) le

Les Deux Magots
6, place Saint-Germain-des-Prés – 6e
Tous les jours du lundi au dimanche


Le Bar du Marché

Connue comme l’une des terrasses les plus courues du quartier Odéon, on se précipite au Bar du Marché pour l’apéro, et un petit conseil, on y va tôt ! À proximité du marché de Buci, ce petit bar à la déco sans prétention est l’un des spots parisiens à ne pas manquer. On retrouve une jeunesse bourgeoise et étudiante, mais aussi une clientèle trendy de quartier. Sous ses airs de vieille France romantique, ce bistrot est très accueillant et l’ambiance plus que sympathique ! Typiquement parisien avec ses nappes à carreaux rouges et blancs et ses serveurs habillés en gavroche et salopette, le bar du marché propose des saucisse-frites-bière, des tartines de fromage/vin rouge, et bien évidemment des tartare, bavette de bœuf, omelette ou coquillettes jambon !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sophie ???????????????? (@sofiinparis) le

Le Bar du Marché
75, rue de Seine – 6e
Tous les jours du lundi au dimanche


Le café Truc
 

Avec un nom pareil, on ne peut pas y échapper ! À deux pas de Bastille, Laurent Couegnas, qui qualifie sa cuisine de « cuisine de bonne femme », mitonne des produits de saison, délicatement sélectionnés et propose des plats à la carte en plus de ses "Trucs du jour". Ardoises aux murs, casseroles en cuivre fumantes aux tables, couverts chinés, chaises de bistrot, tout y est pour faire de cette adresse un bistrot typiquement parisien ! On y déguste une cuisine de grand-mère avec des plats comme une blanquette de veau, une hampe de bœuf et rattes saucées, des coquilles Saint-Jacques à la provençale, ou encore les fameux escargots et le riz au lait en dessert, le tout dans une ambiance familiale et conviviale comme on aime tant. Les vins sont sélectionnés annuellement auprès de producteurs régionaux indépendants.

Le Café Truc
8, rue Froment – 11e
Du lundi au samedi


Le Laffite

Voici un bon bistrot où se retrouver pour boire un verre dans ce quartier bobo ! Ça va vite, ça sent bon et ça l’est ! C’est le royaume de Lulu, Claude et Olivier, trois copains qui ont repris l’affaire depuis sept ans. La carte est orientée viandes rouges venant directement de chez Gillot, et l’andouillette est aussi une de leurs spécialités. Côté desserts, des classiques comme la mousse au chocolat, le riz au lait ou la crème caramel restent des incontournables. En bref, des assiettes gourmandes et réconfortantes qui sentent bon la France. Beaucoup d’habitués apprécient particulièrement ce bistrot où l’on est reçu comme à la maison, et se retrouvent pour partager des déjeuners aux saveurs authentiques.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Laffitte (@lelaffitte) le

Le Laffite
43, rue Laffitte – 9e
Du lundi au vendredi 


Le Petit Village

Au cœur des Batignolles, c'est un peu le bar de quartier idéal pour après le boulot ! Avec des prix corrects, des cocktails au top, de bons verres de vin et des barmans très welcoming, on déguste des planches de charcut'-fromage comme on les aime ! La décoration sans chichi, un peu bordélique avec un mobilier usé, fait de ce bistrot parisien un lieu atypique et authentique où de nombreux habitués se réunissent chaque semaine. La cuisine n'est faite qu'avec des produits frais et de saison, et les plats du jour sont toujours bien recherchés, une vraie valeur sûre ! On clope sur le trottoir en chuchotant, un verre à la main et on reste là des heures à débattre sur la vie et à se fendre la poire avec ses amis jusqu'à la fermeture. Ambiance décontractée et décomplexée où la bonne musique coule toujours à flots !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Ofelia (@ofe_ruiz) le

Le Petit Village
58, rue la Condamine – 17e
Du lundi au samedi

Fin des articles