Les meilleurs restos où faire la teuf

© Shutterstock

On aime manger, on adore aller au restaurant, on est amoureux de la fête. Et si on réunissait tout ça en une soirée, dans le même endroit, ça pourrait être cool non? On vous propose 7 spots parisiens où diner rime avec festoyer, et où on aura du mal à ne pas en faire nos QG. 


L'Après du Kube Paris Hotel

Caché dans une impasse de La Chapelle en plein cœur du 18e, on se demande d'abord ce qui nous attend dans ce quartier où s'entremêlent harmonieusement les cultures du monde. Mais la surprise est d'autant plus folle lorsqu'on rentre dans cette cour pavée aux grandes tables en bois qui nous transporte dans un havre de paix. Avec ce cube lumineux installé au milieu de la cour en guise de réception, on découvre avec enchantement le charme de ce lieu. Une fois la grande porte franchie, immergé au cœur d'une ambiance apocalyptique, dans un cadre végétal et sombre, on adore le menu froissé présenté dans une corbeille à pain. Le restaurant Après du Kube Hotel propose une cuisine française de qualité revisitée à leur façon, et entre les plats à partager et les classiques comme le bœuf bourguignon façon grand-mère ou encore le filet de bar rôti aux épinards, vous trouverez votre bonheur. Après une petite tarte au citron meringuée, allez faire un tour à l'Ice Bar pour digérer dans le froid. Pour 25€, on vous équipe d'une doudoune bien chaude et les serveurs vous désaltèrent avec deux cocktails et un shot, le tout en un temps record de 25 minutes. No stress, avec le froid, l'alcool passe tout seul ! Et puisque le Kube Hotel a décidé de ne pas s'arrêter là, le restaurant Après vous propose des soirées tous les vendredi et samedi soirs jusqu'à 2h du matin. La soirée parfaite lorsqu'on "veut sortir mais pas trop" ou qu'on veut au contraire se préparer à un after de folie. Les cocktails d'exception mettent très vite l'eau à la bouche... Et pour les gros teufeurs, restez attentifs, le Kube Hotel organise parfois des events underground dans le parking souterrain de l'hôtel...

1-5 passage Ruelle - 18e
Plus d'infos


Roxo les Bains

Ah les Bains douches, cette adresse mythique qui a fait vibrer les années 70 jusqu’en 2000. Elle ne cesse de faire parler d’elle, et ce n’est pas près de s’arrêter avec le nouveau restaurant Roxo qui vient d’ouvrir ses portes, une nouvelle table, une nouvelle ambiance. Le chef Bruno Grossi, d’origine brésilienne, nous fait voyager avec une cuisine authentique, créative, accessible et passionnée. Sous forme de petites portions, il recommande 3 assiettes par personne. On est charmé par la décoration atypique de ce lieu mythique. Ambiance sombre aux couleurs bordeaux, cuivre et ambre, avec le sol damier en bonus, et les touches végétales qui donnent un goût d’exotisme à l’institution parsienne. Après avoir apprécié la délicieuse cuisine du chef, rendez-vous au fameux club des bains en sous-sol, pour faire la teuf toute la nuit du jeudi au samedi. Et pourquoi ne pas en profiter pour piquer une tête dans le bassin du club, pour les plus alcoolisés d’entre vous. Attention à ne pas couler !

7, Rue du Bourg l'Abbé – 3e
Plus d'infos


Le Pachamamma

Dans un bâtiment historique du XIXème siècle signé Gustave Eiffel, ce restaurant latino fait vibrer l’âme de l’Amérique du Sud. De Tulum aux favelas de Rio de Janeiro, en passant par Buenos Aires, les traditions latines planent dans cette demeure coloniale de 3000m2. Anciennement Barrio Latino, le Pachamama a été repris par Philippe Fatien, Cyril Peret (le directeur artistique) et Ludovic Messager (le scénographe) qui souhaitent réinventer l’esprit de fête. L’ambiance invite au voyage et la gastronomie

On commence par la Cantina au premier étage qui nous propose une sublime vue sur le dance-floor. Sans oublier une carte pleine de surprises et de spécialités péruviennes, brésiliennes, argentines, mexicaines... On continue avec un petit digestif dans le très beau patio au mur végétal orné de planches récupérées d’anciens wagons à bestiaux du Brésil, avant de finir à la Ballroom au rez-de-chaussée pour se déhancher tous les soirs à coté de l’escalier inspiration Art déco central. On termine, au comptoir au 2ème étage, par un dernier verre au magnifique bar aux gravures et fresques à fleurs. Et on peut même en profiter pour grignoter des tapas. Pour les plus chillax d’entre vous, rendez-vous au 3ème et dernier étage à la Downtown smoking room pour faire un billard et se poser sur les canapés Chesterfield.

46-48, Rue du Faubourg Saint-Antoine – 12e
Plus d'infos


Chez oim

Ce nouveau concept de restauration festive made by le chef Julien Sebbag, promet d’en épater plus d’un tous les mardis. Une cuisine à consonance Middle-East et aux inspirations israéliennes. Une cuisine de partage qui a la particularité d’être dressée devant les convives par le chef en personne, qui cuisine sur une petite estrade. La carte va changer chaque semaine pour nous faire voyager un maximum. Un univers où cuisine et rock’n’roll font bon ménage, et justement ! Après le dîner, la fête continue en musique au bus Palladium, avec une playlist aussi éclectique que le chef : chanson française, sonorités orientales, rock ou variété israélienne... Parce qu’il veut « fériérisier » le mercredi, et nous on n’est pas contre ! 

6, rue Pierre-Fontaine – 9e
Plus d'infos


Froufrou

C’est le nouveau restau festif qui affole les Parisiens ! Le théâtre Edouard VII à Opéra a rafraîchit son décor et c’est Alexis Mabille - le couturier qui habille Rihanna et Beyoncé, rien que ça - qui en est l’auteur. Un style Art déco luxuriant, bouillonnant de motifs et de couleurs flamboyantes venant tout droit des années folles qui nous plonge dans l’univers Gatsby qu’on aime tant. Un restaurant glamour qui propose une cuisine généreuse, conçue par le chef inventif colombien Juan Arbelaez, de passage dans l’émission Top Chef. Des assiettes gourmandes à l’image des tables de bistrots français du vieux Paris. Et pour digérer, direction le Bar Cancan au sous-sol, où le rouge velours fait écho aux allures de cabaret, et où les cocktails égayent notre palais. On attend des shows burlesques et des artistes déjantés dès le 15 novembre et on a hâte !

10, place Edouard VII – 9e
Plus d'infos


Le Piaf

Après Castel, le Raspoutine, le Yoyo, Monsieur Bleu ou encore Loulou, Laurent de Gourcuff nous présente le Piaf, ouvert l’année dernière en plein cœur du 8e. Ce restaurant bar propose une cuisine française traditionnelle et revisite de grands classiques, dont les pâtisseries qui sont signées Cyril Lignac. Tout vêtu de rouge velours, on aime ce cadre feutré presque théâtral, où l’éclairage tamisé nous plonge dans une ambiance charnelle et intimiste. On apprécie les chanteurs enjoués qui s’accompagnent au piano sur des musiques françaises, des tubes pop, des hymnes new waves ou encore des grands classiques de crooners. Et du jeudi au samedi soir, on groove même jusqu’à 5h du matin dans le nid du Piaf au sous-sol ! 

38, rue Jean Mermoz, 8e
Plus d'infos
 


La Mercerie

Clara et son frèro Benoit, déjà heureux proprio du bar à manger caché L'impasse, ont retapé cette ancienne mercerie pour en faire un bistrot de quartier et un bar de nuit. La carte bien maîtrisée, l'ambiance détendue et feutrée sont parfaits pour un début de soirée. Après le dîner, à partir du jeudi, on pousse les tables et on installe le DJ. Ambiance de dingue garantie jusqu'au bout de la nuit ! 

La Mercerie 
98 Rue Oberkampf - 11e


Fin des articles