7 clips de pop-stars féminines qui hyper-sexualisent les femmes

© Imdb

Quand ce sont les hommes qui le font, on est vénères, mais habitués. Par contre, quand il s’agit de femmes se mettant elles-mêmes en scène comme des objets… on a plus de mal à saisir.

Nul besoin (ni envie) de vous faire un cours d’histoire sur la place de la femme dans le vidéo-clip. Car, nous le savons, vous le savez, certains bonhommes de l’industrie de la musique aiment mettre en scène les femmes comme des objets sexuels.

Nous connaissons tous le cliché du clip de rap avec des figurantes bien en formes, uniquement vêtues de bikinis, qui entourent l’interprète. Cela dit, le rock aussi aime user de ces codes bien répugnants (ma haine transparaît-elle de manière trop évidente ?). Malheureusement, nous sommes habitués à ce leitmotiv depuis des décennies.

Plus grave encore, ce qui nous fait vraiment mal au cœur, c’est de voir des artistes féminines jouer elles-mêmes le jeu de la sexualisation.

ATTENTION, on ne leur reproche pas d’être sexy. On leur reproche principalement de l’être pour un regard masculin (symboles phalliques, personnage masculin en tant que spectateur…).

En 2018, on se désole de voir ce genre de clips atteindre des millions de vues sur Internet. Pourvu que ça cesse.


Booty
de Jennifer Lopez & Iggy Azalea

Bon, tout d’abord la chanson s’appelle Booty et a pour vocation de célébrer les grosses fesses… Why not ?

Après, réaliser un clip avec deux femmes de poids dans l’industrie qui s'adonnent à se frotter mutuellement les fessiers dans une douche ? On a de gros doutes sur le projet. Mais libre à elles !


Mo Bounce d’Iggy Azalea

On passe outre le fait que les paroles ne soient pas très très riches, et qu’Iggy répète la même chose non-stop. Ça n’est pas le sujet… On ne parlera pas non plus de la prestation des danseuses qui sont plutôt douées.

top-clips-video-musique-sexistes-pop-stars-feminines-sexualisent-feminisme-iggy-azalea

On s’inquiète juste du choix des tenues, ainsi que l’intérêt porté à des paires de fesses : elles gigotent, rebondissent, interagissent entre elles… Sachez qu’on peut aussi utiliser d’autres parties du corps pour danser hein !


M.I.L.F. $ de Fergie

Pour commencer, le terme MILF est empreint d’un sexisme trop banalisé (rappelons qu’il veut dire en anglais « mère que j’aimerais baiser »). Du coup, on est déjà tendu avec le titre du clip.

Mais voilà que Fergie se décide à rassembler plein de mères célèbres pour enfiler des petites tenues et s’enduire de lait (symbole phallique te voilà). On adore ! (L’ironie est évidente ?)


Superlove de Tinashe

Là encore on a du mal à s’imaginer le moment où Tinashe a accepté de réunir plein de femmes pour bouger leurs fesses en bikinis et ployer leurs seins en avant tandis qu’elles se glissent dans la peau de sauveteuses en mer.

En effet, dans une parodie (médiocre) d’Alerte à Malibu, la chanteuse et ses copines doivent sauver des hommes qui prétendent se noyer simplement pour les attirer à eux. Tarantino a écrit le scénario ? Et en bonus : une Tinashe qui lèche une sucette de manière subjective (symbole phallique again).


Anaconda de Nicki Minaj

Il y a TELLEMENT à dire sur le clip d’Anaconda. Mais à nouveau, nous tenons à rappeler qu’on ne reproche pas à Nicki Minaj d’être sexy.

On lui reproche de faire mumuse avec une banane (symbole phallique), de s’enduire les seins de crème chantilly (et de 2 !) et de twerker devant un Drake tranquillement assis sur une chaise. Des codes directement adressés aux hommes et qui la soumettent à leurs désirs.


Vai Malandra d’Anitta

Le premier plan du clip est quand même un énorme zoom sur les fesses d’Anitta, alors on s’étonne plus trop de la suite…

top-clips-video-musique-sexistes-pop-stars-feminines-sexualisent-feminisme-anitta

Par contre, quand elle se ploie en avant pour qu’un des chanteurs fasse des percussions sur ses fesses, on panique un peu. On se demandait déjà où allait le monde… Mais quand la star du clip accepte de se soumettre à ça, on est bouche bée.


Work B**ch de Britney Spears

Tout d’abord, revenons sur les paroles : « Tu veux un beau corps, tu veux une Bugatti, tu veux une Maseratti ? T'as intérêt à bosser bitch ». Ouais d’accord… C’est bien entendu ce que nous voulons en priorité nous les femmes… Wtf ?

Pour clore le tout, on a le plaisir de voir Britney tenir en laisse et fouetter des femmes. Vous nous direz que c’est bien parce qu’il ne s’agit pas d’un homme. Mais en soi, c’est mieux de ne pas le faire du tout, non ?

Fin des articles