Constantia, tout Napoli dans ton assiette !

Si les pizzerias napolitaines pullulent à Paris depuis quelques années, celles qui sont véritablement excellentes se comptent sur les doigts de la main. Parmi elles, le dernier coup de cœur de la rédac’, Constantia, ouverte en février dernier et aux pizze à se damner.

Mur de pierres, miroirs, tables en marbre et verrière en guise de plafond, il suffit d’entrer chez Constantia pour se sentir bien. À l’ombre d’une banquette ou sous le soleil de la terrasse, impossible de ne pas être charmé par cette nouvelle pizzeria, ouverte par Aymeric et Quentin, deux frères pas jumeaux mais presque, venus tout droit de Martinique. Quant au nom, “Constantia”, il fait bien sûr honneur à leur petite sœur adorée Constance, la foodie de la famille, qui passe son temps à dénicher de nouvelles saveurs, à créer des alliances inattendues et à essayer tout ce qui est nouveau.

Constantia pizzeria Paris

Véritables passionnés de pizza, ils ont tout quitté (la finance pour l’un, les assurances pour l’autre) pour ouvrir leur adresse bien à eux, avec produits frais exceptionnels directement importés d’Italie par un affineur ultra-confidentiel. En résulte une carte courte mais bougrement efficace, avec l’originalité de la maison ; ici, trois pâtes à pizza sont disponibles : l’habituelle blanche, la mixte avec 30 % de farine complète, et la très surprenante mais non moins délicieuse pâte noire au charbon végétal réputée pour ses propriétés digestives.

Pizza Constantia Paris

Sur place, on se régale de pizze napolitaines telles que la Peace Tache and Love, avec cœur de burrata, pistaches écrasées et mortadelle, la Bluffing Pistou di Marco, à base de pesto et burratina, jusqu’à une pizza à la truffe et une autre 100 % vegan. À côté, on craque pour une stracciatella des Pouilles et en dessert, le tiramisu ou la pizza à la crème de pistache complètement décadente.

On accompagne le tout d’un cocktail caribéen imaginé par Aymeric à base de rhum vieux vieilli en fût de chêne, comme le Constantia Mule, le Sour Power ou le Mai Tai, servis dans un verre tiki, hommage aux origines martiniquaises des deux frères. Quant aux grands classiques, ils sont revisités à la mode Constantia, tels le Gin tonic à l’hibiscus, l’Amaretto sour ou le Spritz à la liqueur de sureau. On y court.

Constantia
94, rue des Martyrs – 18e
En semaine de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30
Le week-end de 12h à 15h et de 19h à 23h
www.constantiaparis.com
Retrouvez Constantia sur Facebook & Instagram

Fin des articles