Votre personnalité pourrait vous faire grossir

undefined 22 mai 2018 undefined 16h57

Rachel Thomas

Cliché n°1567 : les personnes rondes auraient des personnalités "pétillantes" tandis que les plus minces seraient "froides et distantes". Evidemment, il n’y a rien de plus généraliste et faux. Par contre, une nouvelle étude menée en Suisse tend à montrer que nos habitudes alimentaires sont influencées par des traits de caractère bien ancrés. Du coup, si vous êtes accros au fromage ou au chocolat, c’est probablement parce que vous êtes trop sociable. 

Le journal "Appetite" a voulu mener l'enquête. Trois questionnaires - un sur la personnalité, un sur les habitudes alimentaires, et un sur le choix des aliments - ont été envoyés à un échantillon d’adresses au hasard. Les réponses de plus de 1000 participants (ayant une moyenne d’âge de 55 ans, et donc une personnalité plus confirmée), ont été analysées. Les questions sur la personnalité étaient basées sur The Big Five : l’ouverture, la conscience (fiabilité, rigueur), l’extraversion, l’agréabilité et le névrosisme (tendance aux émotions négatives). Les chercheurs étaient curieux de voir si des scores élevés dans chaque trait correspondaient à certaines habitudes alimentaires. Et voilà ce qu’ils ont trouvé !

blame-binge-eating-on-your-hormones-not-your-willpower

Sans surprise, un manque de "conscience" pousse les gens à manger impulsivement et à craquer face à de délicieuses odeurs de croissants par exemple. A l'inverse, les personnes consciencieuses gèreraient mieux leurs émotions et résisteraient mieux aux craquages.

De leur côté, les personnes névrosées pourraient manger des aliments caloriques pour gérer leurs émotions négatives.

Food-Binge-feature

Mais l’extraverti, qui a une personnalité plus positive, est aussi confronté à de mauvaises habitudes alimentaires. Une belle photo d'entrecôte pourraient le faire succomber rapidement. Il consommerait ainsi davantage de viande, de sucré et salé, et de soda. Trop d'événements gourmands peut-être ?

Bonne nouvelle pour les personnes agréables et ouvertes (vive le karma) : elles ont tendance à préférer les fruits et légumes, moins la viande.  kitchen-aid-juice-recipes-8437

Les résultats montrent surtout que pour garder un poids stable, mieux vaut contrôler ses émotions et pas seulement les calories. Peut-être que la première étape serait de se poser la question : comment je réagis face aux petits-fours-chips de mon apéro, après cette journée si stressante au boulot ? Est-ce que je mange plus quand je suis avec les copains ? Comprendre sa personnalité est peut-être la clef au contrôle de son poids !