10 produits insoupçonnés à bannir de notre panier de courses

© Shutterstock

Dans le nouveau hors série de 60 Millions de consommateurs, repris par Madame Figaro, on découvre une liste de dix ingrédients qui font très souvent partie de notre alimentation et qui sont pourtant à proscrire.


Les apparences sont trompeuses, surtout dans la famille des aliments industriels. Peuvent être cachés derrière de belles étiquettes un trop plein de sucre, de sel, pesticides, matières grasses et j’en passe. Les aliments pointés du doigts sont souvent ceux ultra-transformés, pauvres en nutriments et donc compensés par du sucre, de la graisse et des additifs qui représentent 25 à 50% des apports caloriques. Sucre dans les produits salés et inversement, on se rend compte qu’on ne sait pas bien avec quoi on remplit sa panse. 60 Millions de consommateurs dresse une liste de 10 aliments à éviter et quelles alternatives choisir.


La charcuterie

Un bon saucisson Justin Bridou, hum… n’y penses même pas. Les produits transformés à base de porc sont bourrés de nitrates et de nitrites. Mais pas que, ils sont souvent extrêmement gras, jusqu'à 45 g de matières grasses pour 100 g de produits. Difficile de trouver un ciflar sans nitrite même si son emballage dit le contraire. Toujours se référer à l’emballage pour voir quels substituts sont utilisés.


Le ketchup

On en sert à toutes les sauces (sans mauvais jeu de mots). Trop de sucre, beaucoup de sucre : 70% sont ajoutés et cachés. Le problème c’est qu’ils portent des noms farfelus comme fructose, dextrose, ou encore le terrible maltodextrine. Le ketchup peut contenir jusqu'à 22 g de sucre pour 100 g. Petit conseil, comparer les glucides à la contenance en tomate, et que l’écart soit grand !


Les nouilles déshydratées

Bon celui-là on se doutait bien qu'il était pas super healthy. Si le paquet vous vend des légumes marinés, vous n’avez pourtant qu’1% de végétaux dans la liste. À la place, des additifs douteux qui donnent ce goût. Pensez à toujours bien regarder l’étiquette pour voir si ce sont des additifs chimiques ou naturels.


Les produits "sans" : sans sucre, sans gluten, avec moins de sel…

Les faux amis, décidément, on ne peut plus se fier à personne. Souvent si on enlève un ingrédient c’est pour le remplacer par un autre ou encore par des additifs. Encore une fois, soyez vigilants, si vous prenez un aliment avec moins de quelque chose, vérifiez que ce n’est pas au profit d’un autre.


Les sodas light

Ah bon, le coca light c’est pas bon pour la santé ?! Eh non, et pour cause, le sucre est remplacé par tout un tas d’additifs peu recommandés par 60 Millions de consommateurs, de plus les édulcorants présents nous rendraient dépendants au sucre. Pour choisir son soda, vérifiez que l’additif E150d est absent de la liste car il est cancérigène, mais aussi l’acésulfame k et l’aspartame.


Les produits végans

C’est la grande mode du végan, mais ces produits ne sont pas toujours aussi bons qu’on pourrait le croire. Pour ressembler à un steak ou un autre type de produit classique, tout un tas d’ingrédients inutiles sont ajoutés qui augmentent le taux de matières grasses et de sel. Attention aussi car certaines fois, l’emballage affiche végan mais on peut trouver des traces de laitage ou d’œufs.

 


Les bouillons cubes

Trop salés, sans blague ? 60 Millions de consommateurs prévient : « 80% du sel ingéré par les consommateurs proviendraient des aliments transformés ». Un demi bouillon déshydraté serait l’équivalent de 20% de l’apport maximal en sel conseillé par l’OMS. Pour un goût salé, favorisez le sel de table qui permet de doser soi-même sa quantité de sel.


Le cacao en poudre

Que de bons souvenirs, parsemés sur une tartine de beurre ou dans du bon lait chaud. Eh bien on vous a menti. Du bon cacao ? Pas vraiment, 86% de sucre, BAM ! Il ne reste plus beaucoup de choco avec tout ça… Pour savoir quel produit choisir, regardez l’ordre des ingrédients sur l’étiquette, plus il est cité tôt plus il est présent.


Les céréales du petit-déjeuner

Encore un mensonge à grande échelle ! Trop de sucres, trop de matières grasses. C’est entre 15 et 20 g de lipides pour 100 g de produit. En fait, très peu de produits "petit-déj" sont bons pour la santé.


Voilà, vous avez été à peu près briefés sur les produits à éviter. Vous ne pourrez pas dire que vous ne le saviez pas.

Fin des articles