En 2024, prenez 66 jours de congés en n'en posant que 28

undefined 2 janvier 2024 undefined 19h03

Valentine D

Chaque année, c'est le même casse-tête pour savoir quand poser ses congés tout en essayant de profiter un max des différents ponts et jours fériés, et ainsi gagner quelques jours de repos supplémentaires. Pas de panique, on a clarifié ça pour vous et on vous explique quand et comment optimiser vos congés. Résultat ? 66 jours de vacances en ne posant que 28 jours de congés. De rien. 


Avril : 14 jours de repos avec seulement 6 congés posés

Cette année, Pâques tombe le dimanche 31 mars, ce qui fait que le lundi 1er avril est férié. Après, on pose 4 jours du mardi 2 au vendredi 5 avril et ça nous fait 9 jours de congés consécutifs pour se remettre sur pied. À la fin du mois, on anticipe le 1er mai qui tombe un mercredi, et on pose le lundi 30 et le mardi 31 avril pour se faire un week-end prolongé de 5 jours. Ça devrait bien se passer.


Mai : 21
 jours de repos avec seulement 9 congés posés

Votre mois préféré n’a pas fini de faire parler. Pour ceux qui n'auraient pas posé au mois d'avril, on démarre le mois de mai avec un jour férié, le mercredi 1er mai, et on pose deux jours de congés les jeudi 2 et vendredi 3 mai pour se faire un long week-end jusqu'au dimanche 5 mai. Pour les plus gourmand·es, on prolonge encore le plaisir en posant le lundi 6 et le 7 mai, puisque les mercredi 8 et le jeudi 9 mai sont fériés. Avec un peu de chance, votre boîte fera le pont le vendredi 10, sinon on pose un jour de congé supplémentaire pour se la couler douce jusqu’au dimanche 12 mai. Pour les matheux, le calcul est vite fait : 12 jours de repos pour seulement 5 jours de congés posés. Pas mal.

Pour finir le mois en beauté, le lundi 20 mai est férié donc en posant 4 jours du mardi 21 jusqu'au vendredi 24 mai, ça nous fait 9 jours de congés à partir du samedi 18 en n'ayant posé que 4 jours. Après ça, il ne restera qu’une petite semaine de dur labeur. En résumé, cette année, vous pouvez passer la première moitié du mois de mai à faire tout sauf travailler. 


Août : 9
 jours de repos avec seulement 4 congés posés

S'il vous reste encore quelques jours après le mois de mai (on espère pour vous car sinon la fin d'année va être dure), voici comment optimiser votre mois d'août. Le 15 août, jour férié, tombant un jeudi, on peut opter pour une semaine complète juste pour se faire kiffer en posant seulement 4 jours du lundi 12 au vendredi 16 août pour s'offrir 9 jours de congés d'afflilée. 


Novembre : 11
 jours de repos avec seulement 5 congés posés

Voici une Toussaint digne d’un mois de mai, c'est-à-dire pendant laquelle vous n'allez pas beaucoup travailler. Le 1er novembre tombe un vendredi. Si on compte le week-end, et qu'on pose 5 jours du lundi 4 au vendredi 8 novembre, ça fait déjà pas mal de repos. On rajoute à ça le week-end du 9 et 10 novembre et, oh bonne nouvelle, le lundi 11 novembre est férié (armistice oblige) et ça nous fait 11 jours d'affilée pour seulement 5 congés posés.


Décembre : 12
 jours de repos avec seulement 4 congés posés

Pour s'offir de vraies vacances de Noël, voici comment poser vos jours : le 25 décembre, jour de Noël, tombe un mercredi. On pose donc son lundi 23 et son mardi 24, suivis du jeudi 26 et vendredi 27 décembre pour s’octroyer 12 jours de vacances jusqu'au 1er janvier, avec seulement 4 jours de congés posés. Et bonnes vacances !