Les premières culottes anti-IST commercialisées dans 60 pays du monde

Des culottes extrêmement fines pour protéger des maladies sexuellement transmissibles ont récemment été approuvées par l’agence américaine du médicament. Un dispositif inclusif et pratique qui pourrait finir par remplacer la digue dentaire. En voilà une belle initiative !

On va vous parler aujourd’hui d’un des produits phares de la marque américaine Lorals : une culotte de couleur noire, disponible également en version shorty. Il s’agit d’un sous-vêtement pour femmes, vendu en lot de quatre pièces au prix de 25 dollars ce qui équivaut à 24 euros seulement. Son but ? « Empêcher la transmission des fluides corporels, des agents pathogènes dangereux et des infections sexuellement transmissibles », selon la marque qui la recommande dans le cadre de rapports sexuels oraux tant vaginaux qu’anaux. À savoir que chaque culotte est à usage unique et doit être jetée après coup, tout comme un préservatif.

Un moyen de protection plus efficace

En ce qui concerne le sexe oral et la protection contre les IST, il existe déjà la digue dentaire ou buccale qui est une petite feuille en latex ou en polyuréthane qu’il est possible de placer à l’entrée de l’anus ou du vagin. Mais cette digue ne protège pas de l’herpès et encore moins du VIH contrairement à cette culotte Lorals qui serait plus efficace et surtout beaucoup plus confortable il faut se le dire ! Un argumentaire que vient d’approuver la FDA (Food and Drug Administration), régulateur des produits alimentaires et médicaments sur le marché américain.

Les culottes en question seront donc, à partir du 19 mai, marquées du logo de la FDA. Un label qu’espérait Mélanie Cristol, présidente, directrice générale et fondatrice, en 2018, de cette marque qui mise, entre autres, sur la lingerie-barrière aux infections sexuellement transmissibles. Elle a également déclaré avoir inventé ces culottes après avoir constaté que les femmes refusaient parfois les rapports sexuels oraux par manque de protection et de praticité. Ces fameuses culottes Lorals qu'on pourrait presque qualifier de « magiques » sont vendues dans 50 états américains et 60 pays du monde, et sont disponibles dans toutes les tailles. Elles sont également vegan, sans gluten, sans parabens et sans chlorine. Simples, efficaces, hygiéniques et confortables, c'est un grand oui !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lorals (@mylorals)

Fin des articles