La carte du métro des nouvelles adresses food immanquables de la rentrée

Si ces vacances ont éveillé chez vous un certain (gros) appétit pour la gastronomie, alors vous pouvez continuer le voyage culinaire ici-même, à Paris, grâce à l'ouverture de quelques pépites en cette rentrée déjà tasty. Un ticket de métro suffit !


La + arty chic

En cette rentrée s'ouvre le nouveau passage de luxe nommé BeauPassage. Ici se niche la nouvelle adresse de Yannick Alléno. Hybride, le lieu rassemble sur trois niveaux un resto, une cave à vin et une galerie d’art. Chicos à souhait. 

L'Allénothèque
53-57, rue de Grenelle – 7e


La + mystérieuse

Avec son allure végétale et hors du temps, Ama se démarque de tous les shops de la rue du Faubourg-du-Temple. Encore assez confidentielle, on a réussi à dénicher quelques infos qui donnent l'eau à la bouche. On sait déjà qu'on peut y déguster de bonnes recettes méditerranéennes à partager dans une ambiance musicale envoûtante, et que les vibes sont vraiment bonnes. On y saute ! 

©Glose

Ama
49, rue du Faubourg-du-Temple – 10e


La + historique 

C'est un établissement historique datant de 1631 qui revit une deuxième jeunesse avec des touches déco et cuisine... un peu plus dans l'air du temps – même si son passé ressort des pierres apparentes et poutres d'origine

La Bouteille d'Or
9, quai de Montebello – 5e


La + italienne

Fort du succès de Meriggio, situé près des Grands Boulevards, la fratrie des Corinti se lance dans un nouveau défi : Damigiana. Antipasti, cicchetti et autres délices venus d'Italie, complétés par une belle carte de vins. Petit plus : de bonnes liqueurs surnommées "dames-jeannes" servies sur un chariot en fin de repas pour vous mettre en joie.

Damigiana
58, rue Jean-Jacques-Rousseau – 1er


La + féminine

Joia, c'est la nouvelle adresse de celle considérée comme étant la meilleure cheffe du monde, Hélène Darroze. Ici, on est chez elle et on peut goûter à des cocktails de créateur, jouer à des jeux de société et profiter de seafood platters réinventés. Miam. 

Joia
39, rue des Jeuneurs – 2e


La + aquatique

Fini les croisières "bateau" sur la Seine, où l'ambiance est plutôt bruyante, la nourriture chère et franchement dégueu. Grâce à Ducasse sur Seine, on embarque pour une nouvelle expérience, silencieuse et propre, sur un bateau 100% électrique. Des croisières à l'image de la cuisine, qui sera contemporaine autour de beaux produits de saison. 

Ducasse sur Seine
Port Debilly – 16e


La + ficelée 

Véganes s'abstenir. Ici, la viande est reine. L'idée de départ qui a donné lieu à une première adresse nommée Bien Élevé : proposer de la viande ultra sourcée. Ce nouveau paradis du carnivore propose du cochon de lait, des volailles de première catégorie, du bœuf maturé, cuits à la braise (Green Egg) et à la broche, en mode rôtissoire... mais aussi une pêche du jour pour les piscivores. 

Bien Ficelé 
51, boulevard Voltaire – 11e

La + "épicurienne" 

L’Office est un véritable repaire d’épicuriens qui fait peau neuve tout en gardant sa marque de fabrique : une cuisine bistronomique réalisée à partir de produits ultra frais, ultra sains et à des prix abordables. Pour preuve : c’est le potager familial situé à des centaine de kilomètres qui fournit régulièrement le restaurant en fruits, légumes et herbes fraîches.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Restaurant l'Office (@loffice_) le

3 rue Richer - 9e
01 47 70 67 31
Du lundi au vendredi de 12h à 14h puis de 19h à 22h15
Réservations conseillées


La + perchée

Bar, cocktails, restaurant… Perruche vole et fait son nid sur le toit du Printemps Haussmann. 500 m2 coquets de vins percutants, produits de qualité et cuisine de partage. Voilà les grandes lignes de ce nouveau spot gourmand et perché à découvrir dès le 23 juillet.

Perruche
2, rue du Havre – 9e


La + design

Plus qu’un restaurant, c’est un véritable lieu de vie qui vient d’ouvrir avenue Parmentier. La cuisine ouverte et les tables stylées s’articulent autour d’une magnifique cascade de lumières décorées par le photographe Raymond Voinquel. On y mange des plats à base de produits frais et majoritairement issus de l’agriculture bio. Tout bon et tout beau donc.

Le Beslay
67, avenue Parmentier – 11e


La + gourmande

L’institution Alain Miam Miam du Marché des Enfants rouges s’est installée rue Charlot. L'ancien boulanger Alain régale non loin les Parisiens avec ses pains, sandwichs et grosses crêpes gourmandes à tomber. Cette fois, vous n'aurez peut-être pas à faire la queue 3 heures... 

Chez Alain Miam Miam
26, rue Charlot – 3e


La + israélienne

Petit nouveau du canal, Miznon propose des spécialités israéliennes revisitées dans un décor où tableaux crayonnés côtoient tables colorées. Au menu : du falafel d'amour, des tomates saignantes, ou un rail d'aubergines. Bon appétit !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Miznon Paris (@miznonparis) le

Miznon
22, rue des Ecouffes – 4e


La + street food/gastro

Marxito, c'est le nouveau concept imaginé par le chef Thierry Marx et le designer Ora Ïto. « En un mot : le meilleur de la gastronomie et du design au service d'une street food premium, abordable et de qualité. » Au menu ? Des repas sur le pouce sains et gourmands servis tout au long de la journée.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Newtable (@newtable_paris) le

Marxito
1 bis, rue Jean Mermoz – 8e 


La + hédoniste 

Hédoniste, accessible et généreuse. Voilà les maîtres-mots du restaurant signé Frédéric Duca dans le quartier des Batignolles.

Rooster (ouverture en octobre)
137, rue Cardinet – 17e


La + iodée 

Au cœur de la cité de l'Architecture et avec une vue imprenable sur la tour Eiffel... si vous voulez sortir le grand jeu, c'est ici que ça se passe. Poissons, coquillages et crustacés y sont travaillés sous toutes leurs formes.

Girafe (ouverture en octobre)
1, place du Trocadéro – 16e