Chachenga : le premier food truck béninois qui fait fondre Paris

  • Lisa B
  • Food
  • Publié le 10 Juin 2021 à 15h23
© Thomas Reka

Tout premier food truck béninois à Paris, Chachenga est devenue l’adresse incontournable pour goûter les saveurs du pays d’Afrique. Entre grillades d’agneau, bœuf braisé et légumes épicés, la carte est l’une des rares à révéler le savoir-faire culinaire du « tchatchanga », une recette à faire fondre toutes les bouches de Paris.

À Paris, la food béninoise ne court pas les rues. Mais heureusement, on a découvert le food truck Chachenga qui roule dans toute la capitale pour faire goûter les spécialités du pays. Tenu par Bakus, le chef de cuisine, sa conjointe Wassia, aussi diététicienne, et son frère Dona, fin gourmet... Chachanga est ce qu’on peut appeler une affaire de famille. En témoignera l’accueil chaleureux de cette belle équipe derrière les fourneaux d’où fument les odeurs gourmandes de viandes épicées et braisées. « Le tchatchanga est une épice qui vient du Bénin, très, très pimentée et adorée des Béninois. On la rajoute à une viande braisée et c’est ce qui lui donne un goût qu’on ne retrouve nul par ailleurs. D’ailleurs, la première chose qu’on fait en arrivant à Cotonou (plus grande ville du Bénin, ndlr), c’est foncer en manger ! » nous raconte Bakus, sourire aux lèvres. Avant d’ajouter : « J’ai élaboré pendant près de 3 ans ma version de l’épice de Chachenga pour un rendu authentique en bouche. Je la propose forte pour ceux qui aiment les plats de caractère ou plus douce pour les moins habitués. »

Et cette petite madeleine de Proust du Bénin, il en a enfin fait son affaire. Pourtant, la recette n’est pas simple : rares sont ceux qui la maîtrisent aussi bien que l’authentique cotonoise. À savoir que Bakus et son frère n’ont pas simplifié la tâche, car perfectionnistes qu’ils sont, c’est pour une cuisson de la viande braisée à la pierre volcanique qu’ils ont opté. « C’est en effet moins nocif pour la santé et c’est un bon moyen de préserver le goût de la viande » explique le cuisinier, pour qui servir une assiette pleine de saveurs à ses clients est une mission de première nécessité.

Des saveurs, mais aussi de la qualité. Pour l’équipe de Chachenga, pas question de faire dans le bas de gamme. La viande doit être d’exception, sans nerfs, juteuse et surtout bio, issue de l’agriculture raisonnée et de circuit court. Après 3 ans de recherche, Bakus, Wassia et Dona ont enfin trouvé l’artisan idéal : un boucher qui travaille directement avec les éleveurs pour proposer une viande hallal, noble et de goût. Dans un bowl, on les accompagne de cubes de patates douces, de rondelles de bananes plantains et de tagliatelles de carottes, tout ça soigneusement préparé, épluché et découpé par leurs petites mains de fée.

Et si l’agneau ou le bœuf sont à l’honneur sur la carte de Chachenga, l’équipe de cuistots a aussi pensé aux veggies. C’est notamment Wassia, diététicienne pour qui l’alimentation équilibrée compte de prime abord, qui a agrémenté la carte d’un plat à tomber, mêlant légumes de saison, tubercules et pois chiches : croyez-le ou non, on aurait presque l’impression d’y sentir le goût d’un poulet bien tendre.

Vous l’aurez compris, il n’aura fallu pas plus de trois bouchées pour tomber sous le charme de la cuisine de Chachenga. Et puisqu’il vous tarde de la (re)découvrir, le food truck aux 1 001 délices vous donne rendez-vous tous les jeudis sur le parvis du MK2 Bibliothèque François Mittérand dans le 13e et tous les vendredis dans le 19e, puis dans le 17e. On se fait une tournée dans Paris ?

Plus dinfos par ici !

Fin des articles