Pépite : la pizza portafoglio napolitaine à croquer dans la rue

© Magnà

Alerte gourmandise par ici ! Pâtes fines, pâtes épaisse, base tomate, base blanche, on est tous fans de pizza, avouons-le ! Mais la pizza portafoglio de Naples, c’est encore une autre histoire ! Cette petite pizza pliée en 4 de chez Magnà ("manger" en argot napolitain) affole le quartier de SoPi depuis le mois de décembre, et notre gourmandise l’a validé !


Cette adresse de street food revient aux origines ! À Naples, la pizza portafoglio (pizza portefeuille) est la première pizza à être mangée avec les mains, et chez Magnà, se salir les mains en croquant sa pizza à pleines dents, c’est la base !

Julien Serri, pizzaïolo d’origine napolitaine, a quitté sa pizzeria d’Espagne pour se lancer dans un nouveau projet ! Après une année de panification pour se perfectionner et un CAP cuisine, Julien voulait reprendre un basique de la street food napolitaine. Une pizza faite de produits simples mais de qualité, loin des pizzas gourmet qui ne correspondent pas toujours à la clientèle de la pizza. 

 ©JulietteDM

©JulietteDM

Chaque recette de Magnà est un cours de cuisine, et chaque produit ultra sourcé a une histoire, quelle que soit sa provenance. Une grande majorité des produits viennent d’Italie, mais Julien se focalise avant tout sur la qualité plutôt que sur la provenance. L’antica mortadelle, par exemple, provenant directement de Bologne, est en réalité un salame rossa, qu’ils taillent au couteau, une charcuterie sensas’ entre la mortadelle et le jambon ! Miam ! La pâte à pizza, moelleuse à souhait et croquante tout juste comme il faut, est faite maison, et les pizze portafoglio, faites minute.

Autres spécialités à tomber : la pizza rotolò, une pizza enroulée comme un boudin, un peu plus healthy, avec de la salade par-ci par-là. En clair, que des recettes basiques revisitées à leur façon et adaptées aux goûts des Parisiens ! Le détail qui ne nous a pas échappé : le maillot de Maradonna sur le mur !

  ©JulietteD

On a adoré : la pizza antica mortadella au salame rossa, mozzarella fior di latte, pesto de pistache et huile d’olive infusée à la bergamote, mais aussi la stracciatella avec la pâte à tartiner maison à base de noisettes IGP Piémont, cacao et sucre de canne en dessert, la bière à la tomate et le café comme en Italie.

On oubliait : le majestueux four en cuivre importé tout droit de Naples et le wall of fame des producteurs avec qui ils travaillent, affiché dans la pizzeria. 

 ©JulietteDM

 ©JulietteDM

Ce casse-croûte local de Napoli est à tester de toute urgence ! Et bonne nouvelle, une deuxième adresse devrait ouvrir en septembre…


Magnà

48, rue Notre-Dame-de-Lorette – 9e
Mardi - dimanche
Plus d'infos

Fin des articles