Pépite : un pad thai à couper le souffle

© Tanantornanutra

Au programme : mille saveurs réconfortantes. Ici, les spécialités thaïlandaises côtoient les mets vietnamiens, à l’image des origines de cette famille qui a fait de son plaisir de cuisiner sa vocation.

 « Ce restaurant est un projet de la seconde vie professionnelle qui tient à cœur ma tante, elle partage son amour pour notre cuisine traditionnelle, nous explique Aline, à la tête de l’échoppe. A presque 60 ans, c’est un rêve qu’elle réalise, elle y met toute son énergie pour servir le midi et le soir ses clients, dont beaucoup sont devenus gens habitués ». On s’empresse de s’attabler pour découvrir la carte ultra-variée, qui ravira les végétariens autant que les carnivores.

 

« Ma tante a toujours cuisiné pour ses amies ou la famille car dans notre famille la cuisine s’est transmise de génération en génération. » ajoute Aline. On se laisse guider par ses suggestions, qui nous font découvrir la Tom Yam (soupe) crevette et citronnelle, ouvrant aussi bien l’appétit que les papilles avant d’entrer en matière. En l’occurrence, la matière sera pour nous deux sautés, un végétarien (au tofu) et un au poisson. La carte est variée et répond à toutes les faims : bahn-mi (sandwich vietnamien), curry vert ou rouge, sauté (légumes et viande, poisson ou végétarien), bo bun, pad thaï ou riz/pâtes sautées, la Thaïlande et le Vietnam se retrouvent dans les assiettes de chacun, pour le plus grand plaisir de tous. On ne peut que vous conseiller le pad thaï aux crevettes (la recette originale), tout simplement à se damner. 

 

On quitte Khua Nong Mai avec l’impression d’avoir traversé l’Asie sur plusieurs générations, et surtout d’avoir trouvé notre nouveau QG de plats traditionnels twistés avec une touche de modernité. 

  

Khua Nong Mai
10, rue Condorcet – 9e
09 82 30 20 40

Fin des articles