Festival Interférences : Bruxelles arrive  !

Le festival Interférences de Bruxelles débarque à Paris en mars.

Véritable reflet de la dynamique artistique bruxelloise, le Centre Wallonie Bruxelles fait vibrer Beaubourg au rythme de nombreux évènements où artistes iconiques et jeunes talents se partagent le haut de l’affiche. C’est une nouvelle fois le cas à travers la première édition de son festival Interférences, qui mettra la création sonore à l’honneur dans toute sa diversité et son inventivité.

Bruxelles. La belle, l’énergique, la décalée, l’exubérante, l’artistique. Cette ville aux mille et un visages offrira, du 26 au 28 mars, ses créations sonores aux Parisiens. « On souhaitait s’ouvrir à des territoires de créations sonores, médiatiques, digitales et numériques en mettant en avant la nouvelle génération d’artistes dont les œuvres signatures nous sont parvenues grâce aux nouveaux canaux de production et de diffusion tels qu’Internet », nous confie Stéphanie Pécourt, directrice du Centre.


Portrait photographique de Thomas Turine, compositeur et musicien belge, par Hichem Dahas.

Le festival mettra à l’honneur la recherche sonore, indépendamment de toute thématique ou courant. Plusieurs formats – dont des installations vidéo, podcasts, concerts, performances ou encore fiction radio – prendront possession de l’intégralité des espaces du Centre et nous plongerons dans l’univers d’artistes émergents et confirmés, belges mais pas seulement ! 


Tableau du musicien et compositeur Èlg pour son radio show Amiral Prose, peint par Catherine Hershey.

Chaque pièce sera présentée à la manière d’un mini laboratoire sonore ; de nombreux podcasts de fiction se nicheront dans des interstices du Centre, le collectif VOID rendra visible ce qui ne se perçoit pas, Blow Out organisera Est-ce que tu baises ? – une séance d’écoute collective organisée dans l’obscurité –, Thomas Turine nous présentera une pièce électro-acoustique live et Florian Van de Weyer, son installation Boîte de Milgram – un intonarumori modernisé censé recréer l’expérience psychologique de Milgram. Quel joli programme ! Un festival faisant écho à la fraîcheur, à l’hétérogénéité et au décloisonnement de la vibe artistique belge et qui arrive à point pour fêter l’arrivée du printemps avec les Parisiens.


Festival Interférences
Centre Wallonie Bruxelles
127-129, rue Saint-Martin – 4e
Du 26 au 28 mars 2020
www.cwb.fr

Fin des articles