La Gaité Lyrique propose une exposition-expérience à la croisée des mondes de l’architecture et du virtuel

  • La Rédac'
  • Expo
  • Publié le 29 Mars 2022 à 10h20

Que serait une saison culturelle sans la présence de la Gaîté Lyrique et d’une nouvelle exposition sensationnelle? Une année manquant certainement d’une touche d’audace et d’une pointe de poésie. Pour notre plus grand bonheur, le temple de l’art numérique célèbre le printemps avec AURAe, une exposition-expérience ultra visuelle à la croisée des mondes de l’architecture et du virtuel. Une merveilleuse occasion de reconnecter avec son intelligence émotionnelle.

C’est dans un contexte mondial aux airs d’apocalypse et de surproduction d’images que la Gaîté nous propose une fabuleuse construction monumentale, à l’intersection de l’art, des technologies et des enjeux de société. En effet, jusqu’au 10 juillet 2022, l’artiste Sabrina Ratté nous propose de retrouver une forme de clairvoyance en déchirant le voile jeté sur nos yeux pour entrer dans la substance de l’image, ne pas s’arrêter à sa surface, la reconquérir pour lui restituer son aura.



Soleil couchant, villes désertées, nature pétrifiée… le monde proposé par l’artiste canadienne est aussi hypnotisant qu’angoissant. À travers une série d’installations usant de projections vidéo, d’animations 3D, de photogrammétries, de sculptures, de dispositifs spatiaux et de créations sonores signées Roger Tellier-Craig, l’artiste audiovisuelle nous immerge dans ses architectures rêvées et ses paysages charnels situés quelque part entre le monde physique et le monde virtuel.



Dans la lignée des incroyables Grand Format précédents tels que Faire Corps (Adrien M & Claire B) et Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière (Olivier Ratsi), le visiteur est invité à être acteur de cette exposition aux allures de scénario de science-fiction. Ici, les œuvres débordent sur les espaces de déambulation, devenus lieux d’une expérience immersive hors du commun.



L’idée de ces images-mirages aux atmosphères uniques ? Nous interroger sur les écrans qui dévorent nos vies, et qui tantôt obscurcissent notre compréhension, tantôt aveuglent notre orientation, tout en nous rappelant que notre rapport au monde n’est qu’un rapport de perception. Encore un bon gros shoot d’émotions que l’on vous supplie de vivre sans modération !


La Gaîté Lyrique 
3bis, rue Papin – 3e
AURAe de Sabrina Ratté

Fin des articles