Paris : les expositions de la rentrée à ne pas manquer

  • Zoé Stene
  • Expo
  • Publié le 8 Septembre 2020 à 17h15
© Ren Hang à la 193 Gallery

À la rédac' de votre magazine préféré, il était hors de question de vous laisser sombrer dans la morosité de cette rentrée masquée ! Pour vous donner du baume au cœur, on vous a sélectionné une série d'expositions, toutes plus chouettes les unes que les autres. Une invitation à l'évasion.


Albert Khan à la Cité de l’architecture

Équipé d’un cinématographe et d’un autochrome – le premier procédé industriel de photographie en couleur –, Albert Kahn va sillonner le monde et va ainsi laisser derrière lui pas moins de 72 000 autochromes, 4 000 stéréoscopies et 180 000 mètres de pellicule cinéma. Ces images que vous pouvez découvrir à la Cité de l’architecture et du patrimoine livrent un double visage de Paris : une capitale intemporelle avec ses monuments emblématiques et d’autre part une ville moderne en pleine mutation.

Paris 1910-1937
Promenades dans les collections Albert-Kahn
En coproduction avec le Département des Hauts-de-Seine, Musée départemental Albert-Kahn
Cité de l’architecture et du patrimoine
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre – 16e
Du 16 septembre 2020 au 11 janvier 2021


L'Atelier de la Nature au Musée de Giverny

Jusqu'en janvier prochain, le musée des Impressionnismes Giverny nous offrira un large panorama de l’art du paysage tel qu’il fut pratiqué par les artistes américains durant la période de l’impressionnisme français. Avec plus de 90 toiles, lithographies et aquarelles de la Terra Foundation for American Art, l’exposition propose plusieurs éclairages sur l’évolution de cet art.

 © Alfred Thomson Bricher - Hudson River at West Point

L'atelier de la Nature, 1860-1910
Invitation à la collection Terra
Musée de Giverny
99, rue Claude-Monet – Giverny
Du 12 septembre 2020 au 3 janvier 2021 


Courants Verts à l'Espace Fondation EDF 

Avertir, agir et rêver : 3 axes pour une gigantesque exposition réunissant des artistes internationaux engagés dans le combat écologique. Installations, photographies, vidéos et dessins nous invitent à affronter les défis que pose l’Anthropocène : ce moment où les activités humaines perturbent en profondeur les processus naturels impose à l’humanité de nouveaux comportements, un rapport à l’environnement, une culture et des mentalités à refondre. À ne pas manquer.

 

Courants Verts, Créer pour l'environnement
Espace Fondation EDF
6 Rue Juliette Récamier -7e
Du 16 septembre au 31 janvier 2021


Monnaie de Paris : expo Akan 

La nouvelle saison de la Monnaie de Paris s'ouvre avec une exposition originale qui transporte le visiteur en Afrique de l'Ouest, où les peuples akan pratiquaient jusqu'au XXe siècle un commerce basé sur l'échange d'or. De ce procédé commercial classique naquirent de superbes artefacts, utilisés pour nourrir un système original de pesée de la poudre d'or. C'est tout un pan de l'histoire africaine qui nous est ici révélé.

Akan, les valeurs de l'échange
Monnaie de Paris
11, quai de Conti – 6e

Du 8 septembre 2020 au 28 février 2021


Un manifeste de liberté à la 193 Gallery 

Durant 50 ans, la photographie chinoise était l’outil de la propagande du gouvernement. Depuis, la jeunesse chinoise s’est emparé du médium photographique pour s’exprimer. Elle dénonce la censure, questionne la pression sociale ou célèbre tout simplement la vie, l’amour et même sa singularité. Reng Hang, en étoile filante de la photographie, a ouvert la voie à toute cette génération, représentée dans une incroyable exposition.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 193 Gallery (@193gallery) le

Un manifeste de liberté
193 Gallery

7, rue des Filles du Calvaire – 3e
Jusqu'au 18 octobre 2020


Esprit es-tu là ?
au Musée Maillol

Originaires tous trois du Nord de la France et de milieu modeste, travaillant comme mineurs, plombiers ou cafetiers, rien ne prédestinait Augustin Lesage, Victor Simon et Fleury-Joseph Crépin à la peinture, jusqu’à que ce que des voix les poussent à le faire. Naissent alors des œuvres étranges, d’une minutie exceptionnelle et d’une grande qualité plastique. Le courant spirite, qui apparaît d’abord aux États-Unis au milieu du XIXe siècle, fait des émules en Europe, survit et finit par rayonner au-delà de la peinture. Envoûtant.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Musée Maillol (@museemaillol) le

Esprit, es-tu là ?
Musée Maillol
59-61, rue de Grenelle – 7e
Du 10 juin au 1er novembre 2020


Musée de l'Homme - Dernier repas à Pompéi

Le Musée de l'Homme nous embarque pour un voyage dans le temps à la découverte de vestiges alimentaires provenant des sites antiques de Pompéi et Herculanum. Dernier repas à Pompéi propose une déambulation thématique autour des différentes pratiques alimentaires romaines. Quatre espaces – boulangerie, cuisine, salle à manger et "laboratoire" – nous permettent de découvrir les pratiques alimentaires romaines et de comprendre comment les restes alimentaires présentés ont été étudiés par les archéobotanistes.

Dernier repas à Pompéi
Musée de l'Homme 
17, place du Trocadéro et du 11 Novembre – 16e
Jusqu'au 4 janvier 2021


Miguel Rio Branco au Bal
 

Figure majeure de l'art contemporain au Brésil, Miguel Rio Branco est connu dans le monde entier pour ses installations et œuvres multimédia. Après avoir étudié la photographie à New York, l'artiste retourne dans son pays où il saisit les corps d'hommes et de femmes des quartiers populaires, leur gloire ou leur fatigue, leur pudeur et leurs exhibitions, dans des cadrages serrés. Saisissant.

Miguel Rio Branco, photographies 1968 - 1992 
Le Bal 
6, impasse de La Défense – 18e
Du 16 septembre au 6 décembre 2020


Gregory Halpern à la Fondation Henri Cartier Bresson 

Quatrième lauréat d’Immersion – une commande photographique franco‑américaine de la Fondation d’entreprise Hermès –, Gregory Halpern nous présente ses œuvres issues d'une résidence réalisée en Guadeloupe l'année dernière. Intrigué par l’histoire, le lieu et les habitants de ce département d'outre-mer, le photographe américain nous livre une série aussi bien énigmatique qu’attentive à la réalité.

 Let the Sun Beheaded Be, 2019 © Gregory Halpern / Magnum Photos

Gregory Halpern, Soleil cou coupé
Fondation Henri Cartier Bresson
79 Rue des Archives - 3e
Du 8 septembre au 18 octobre 2020


Les cours d'histoire de l'art de la Rmn-Grand Palais

Si vous êtes amoureux de l'art ou simple curieux, sachez qu'il est possible de découvrir ou d'approfondir son histoire grâce aux cours "à la carte" du Grand Palais. Histoires d'art propose une approche inédite de l'art menée par les conférenciers de la Rmn-Grand Palais, historiens de l'art passionnés et expérimentés, à travers 9 formules de 130 cours différents.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Zigzag (@pariszigzag) le

Cours d'histoire à la Rmn-Grand Palais
Le programme
Les inscriptions


Sergio Larrain à la Fondation Henri Cartier Bresson

Durant l’hiver 1958-1959, le photographe chilien Sergio Larrain se rend à Londres et réalise un ensemble de photographies où, sensible aux scènes et lumières qu’il rencontre, son imaginaire dépasse le sujet et le cadre de l’image. Les personnages fantomatiques saisis au cœur de la nuit, du brouillard et du froid londoniens confèrent aux images de Sergio Larrain une dimension onirique propre à son œuvre. Une exposition mystique.

 Trafalgar square, Londres, 1959 © Sergio Larrain / Magnum Photos

Sergio Larrain, Londres
Fondation Henri Cartier Bresson
79, rue des Archives – 3e
Du 8 septembre au 18 octobre 2020

Fin des articles