#monpremierharcelement, l'expo sur le trauma du premier harcèlement sexuel

© Clémence Vazard

Le harcèlement sexuel n'est pas une mince affaire. Avec son projet #monpremierharcèlement, exposé jusqu'au 25 mars au FGO-Barbara, l'artiste parisienne Clemence Vazard présente en sons et en images les souvenirs de femmes qui racontent la première fois où elles furent victimes de harcèlement sexuel. 


« Lorsqu’on est harcelée, agressée, il est rare qu’on fasse le récit de cet événement. Pour plein de raisons (parce que c’est plus simple, parce qu’on ne nous croira pas, parce que c’est dangereux, parce que c’est banal…), nous nous taisons. Alors j’ai commencé à rencontrer des femmes, à établir des relations de confiance avec elles, et je leur ai posé une question : "Quel est votre premier souvenir de harcèlement ?". »

Tel est le propos du projet artistique de Clémence Vazard, trentenaire parisienne qui donne la parole à 12 femmes françaises, d’âges et de milieux sociaux différents, mais qui ont pour point commun d'avoir toutes été victimes un jour ou l’autre de harcèlement sexuel. 

©Clémence Vazard

Mêlant collages photographiques et sonores, ce projet à la fois intime et universel se projette dans le récit poignant de ces femmes qui ont offert « leur histoire, et leur regard », explique l'artiste. 

« Cette exposition est le résultat d’un long processus, engagé il y a deux ans, qui a pu se concrétiser lors d’une résidence artistique au sein d'un centre d'animation à Paris dans le quartier de La Chapelle. »

Saisissant. 


#monpremierharcelement
Exposition jusqu'au 25 mars à Paris FGO Barbara
1, rue Fleury - 18e
Gratuit
Plus d'infos