Les Contes étranges de Niels Hansen Jacobsen

© Pernille Klemp

Au musée Bourdelle, d’étranges sculptures ont pris place dans les salles. Des œuvres qu’on doit au sculpteur et céramiste danois Niels Hansen Jacobsen, mis à l’honneur pour la première fois en France.


Le topo

Arrivé à Paris en 1892, l’artiste danois Niels Hansen Jacobsen a étudié à l’Académie royale des beaux-arts de Copenhague et ne tarde pas à se distinguer par l’originalité de ses œuvres. Inspiré par son identité nordique, par la mythologie et les légendes scandinaves mais aussi le fantastique des contes d’Andersen, il produit des œuvres fortement marquées par un goût pour l’étrange, l’ambigu voire le macabre. Explorant diverses techniques, il produit des œuvres en céramique, en bronze ou en plâtre qui lui permettent d’expérimenter et de s’associer aux recherches plastiques de son temps.


© Pernille Klemp

Installé en France, il va alors entrer en contact avec des artistes majeurs du symbolisme de l’époque, tels que le sculpteur et potier Jean Carriès, l’illustrateur Eugène Grasset ou encore le sculpteur Antoine Bourdelle. Au contact d’artistes venus de toute l’Europe, l’atelier de Jacobsen devient rapidement le rendez-vous d’un groupe de symbolistes danois francophiles, mais aussi un véritable couvent artistique, où l’émulation règne à l’époque.

Pourquoi c'est cool

En confrontant les œuvres de Hansen Jacobsen à celles de ses contemporains, le visiteur peut alors voir comment un artiste se nourrit de ses rencontres et du contexte dans lequel il évolue pour produire des œuvres singulières et originales.


© Pernille Klemp

Artiste établi à Paris pendant 10 ans à la Cité fleurie sur le boulevard Arago, l’exposition qui lui est consacrée s’intéresse majoritairement à ses années parisiennes, dans cette ville qui est avec Bruxelles et avant la sécession viennoise, l’une des capitales du premier symbolisme. Avec cette première exposition française consacrée à l’artiste danois Niels Hansen Jacobsen (1861-1941), ce musée du 15e nous propose de voir la genèse et la richesse du langage plastique de l’artiste au travers d’un ensemble artistique d’exception, et de plonger dans l’univers onirique de ce sculpteur contemporain d’Antoine Bourdelle.

L’occasion aussi de lui rendre la place majeure qui lui revient dans l’histoire de l’art.

Les Contes étranges de Niels Hansen Jacobsen, un Danois à Paris
Musée Bourdelle
18, rue Antoine-Bourdelle – 15e
Du 29 janvier au 31 mai
Plus d'infos

Fin des articles