Ingres et Delacroix, deux artistes opposés, à l’honneur au Musée Delacroix

undefined 11 mars 2024 undefined 15h05

Clémence Varène

D’un côté, Jean-Auguste-Dominique Ingres, figure emblématique du Néoclassicisme. De l’autre, Eugène Delacroix, considéré comme l’un des plus importants Romantiques. Deux artistes évoluant à la même époque, longtemps opposés, aujourd’hui réunis dans une exposition qui cherche à lever le voile sur ces deux personnages à travers une collection inédite d’objets personnels.


Si les objets pouvaient parler

Pour sa réouverture, après 6 mois de travaux, le Musée Delacroix fait les choses en grand en nous proposant une exposition exceptionnelle. En réunissant des objets personnels et des outils de travail, l’institution parisienne nous propose de jeter un regard neuf sur les créations des deux artistes, mais aussi sur les hommes qui se cachent derrière les œuvres.

Entre un pot à tabac en forme de poisson, une couronne de laurier, un encrier d'enlumineur, ou encore des palettes de couleurs encore couvertes de peinture, on passe du tout au tout pour dresser un portrait nouveau d’Ingres et de Delacroix. Et si tout paraît les opposer, on découvre pourtant au fil des salles quelques troublantes similitudes.


Caricature de Delacroix et Ingres en duel de l'Institut de France, Charles-Albert Bertall © Bibliothèque Nationale de France


Des pièces d’exception

À ces objets personnels, choisis avec soin par les artistes pour leurs qualités esthétiques ou pratiques, s’ajoutent des représentations des deux hommes, de leurs inspirations et de leurs lieux de travail, pour en dresser l’image la plus complète possible. Le tout dans une mise en scène hyper travaillée, qui trouve dans les rivalités entre les deux hommes un terrain de jeu sans fin.

Chaque objet nous invite à repenser le lien entre les artistes et leurs œuvres, mais aussi à dresser des parallèles entre eux. Plus largement, certaines pièces exposées nous poussent indubitablement à établir des liens avec d’autres époques, d’autres artistes. C’est notamment le cas du célèbre violon d’Ingres qui donnera son nom à l’une des plus célèbres photographies de Man Ray.


Le violon d'Ingres © Musée Ingres Bourdelle / Marc Jeanneteau

C’est donc une invitation dans l’intimité des deux hommes que nous propose le Musée Delacroix, puisque les objets se déclinent et s’étalent comme de véritables journaux. On dit souvent qu’une image vaut mille mots, mais que vaudrait alors un objet ? Au regard de cette exposition, sans doute mille fois plus…


Ingres et Delacroix. Objets d’artistes

Musée national Eugène-Delacroix
6, rue de Furstemberg – 6e
Du 27 mars au 10 juin 2024
Plus d’infos