Galleria , l'expo à voir absolument au musée de la Chasse et de la Nature

Galleria - Eva Jospin © Musée de la Chasse et de la Nature - Béatrice Hatala-ADAGP, Paris, 2021

Depuis plus de 10 ans, lʼartiste plasticienne Eva Jospin compose des paysages forestiers et minéraux exclusivement à partir de carton. Elle pose pour plusieurs mois ses imitations minutieuses de forêts naturelles dans plusieurs salles du musée de la Chasse et de la Nature de Paris. 

Le topo 

Au Musée de la Chasse et de la Nature , lʼœuvre principale dʼEva Jospin est imaginée comme un espace à traverser. L'artiste, diplômée des Beaux-Arts de Paris livre un pan de forêt découpé, caractéristique de son style, dans lequel sʼouvre une galerie à la fois végétale et architecturée, faite de plinthes et de niches à la manière dʼun studiolo de la Renaissance italienne. La sobriété du matériau initial et la présence monumentale des sculptures contrastent avec le caractère extrêmement minutieux et détaillé des découpes imitant avec perfection les détails des paysages naturels. 

Lʼexposition se propagera dans les salles supérieures du musée : les œuvres de papier y poursuivront le dialogue entre végétation, caches, monde animalier, interventions et rituels : un vocabulaire commun quʼEva Jospin décline autant quʼelle incise dans les collections permanentes. 

Pourquoi c'est cool 

On y découvre toutes les possibilités d'exploitation du carton, matériau banal du quotidien, tant économiques que matérielles. Si banal qu'on le redécouvre sous un nouvel angle dans Galleria. L'usage de ce matériau, peu coûteux et disponible en masse, a d'abord été une occasion pour l'artiste de répondre aux contraintes économiques imposées par la production de toute œuvre d'art. L'artiste - fille de l'ancien Premier ministre Lionel Jospin - se réapproprie la composition-même du carton, composé de plusieurs couches et permettant un travail de découpe et de détails infini.

Le petit plus

En parallèle de l'exposition, des rencontres et des projections sont organisées autour de la thématique de la forêt. On louche sur la projection de Dans les jardins de Bomarzo, de Laurent Grasso, qui se tiendra le 5 janvier prochain. L'artiste plasticien et vidéaste s'est intéressé  à l’histoire de ces jardins italiens, ou Parc des Monstres (Parco dei Mostri) créé par le comte Vicino Orsini vers 1550 dans la province de Viterbe, en Italie. Peuplé de sculptures fantastiques inspirées par la mythologie et le Songe de Poliphile (étrange récit rédigé en 1467), le parc longtemps laissé à l’abandon a été redécouvert par les artistes surréalistes au début du XXe siècle et demeure aujourd’hui encore un endroit peuplé de mystères. 

Galleria d'Eva Jospin
Musée de la Chasse et de la Nature
62 rue des Archives - 3e
Du 16 novembre 2021 au 20 mars 2022
Plus d'infos

Fin des articles