Fukami, une expo pour s'immerger dans l'esthétique japonaise

  • Coline
  • Expo
  • Publié le 16 Juillet 2018 à 16h39
© Foam, 2017 installation view, « ESPUMA », JAPAN HOUSE São Paulo, São Paulo

Cette année s’ouvre le cycle culturel "Japonismes 2018", qui marque, à travers une série de manifestations artistiques, le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon. Pour inaugurer ce cycle, l’exposition Fukami – une plongée dans l’esthétique japonaise, nous emmène dans un voyage au cœur de la culture japonaise, dans l’un des plus beaux hôtels particuliers de Paris.


Conçue comme une synthèse de "Japonismes 2018", l’expo Fukami est la première d’une longue série dédiée au pays du Soleil-Levant. Avec plus de cent pièces de toutes les époques et de tous les genres, cette expo met en lumière les fondamentaux de l’esthétique japonaise, tout en faisant le parallèle avec d’autres œuvres occidentales : sculptures de Picasso, toiles de Gauguin…

fukamiSans titre, Shinichi Sawada, Institution sociale Nakayoshi hukushi kai, Organisation sans but lucratif Haretari kumottari

Au cœur de l’esthétique japonaise se trouve une conception bien particulière de la nature, comme l’expliquait Paul Claudel dans les années 20 : « les Japonais sont capables de ressentir les supériorités de la Nature qui transcendent les êtres humains. Plutôt que d’insister sur l’ego, ils font preuve de respect et de révérence envers ces supériorités, ce qui est une caractéristique remarquable de ce peuple ».

fukamiCascade originelle, 2006, © Anne-Laure Sacriste

Les éléments de la nature sont ainsi magnifiés et mis en valeur dans différentes œuvres : oiseaux et feuillages dans l’immense œuvre de Ryôhei Miyata, peinte directement sur le sol, motifs végétaux sur les coffrets laqués datant du XIXe siècle au rez-de-chaussée, ou encore sur les toiles contemporaines de l’artiste Anne-Laure Sacriste. L’ensemble de l’exposition mêle pièces anciennes et contemporaines, mettant ainsi en valeur l’influence de l’esthétique japonaise sur les artistes occidentaux.

fukamiEchoes Infinity Moment and Eternity, Aichi Triennale 2016, rainbow caravan, © Tetsuo Ito, 2016 Aichi Triennale Organizing Committee

Au cœur de cette esthétique japonaise, on trouve également l’association d’éléments parfois considérés comme contradictoires : calme et mouvement, masculin et féminin, bien et mal… À l’image des célèbres estampes d’Hokusai, qui semblent donner vie aux vagues et aux rochers. À travers huit sections, chacune consacrée à un pilier de l’esthétique japonaise, l’expo nous balade entre poésie et légèreté sur les trois étages de ce magnifique hôtel particulier, ancienne demeure de Balzac.

HokusaiUshibori dans la province de Hitashi, © Bibliothèque nationale de France

Une très belle expo, à voir absolument avant de filer découvrir les autres événements de "Japonismes 2018" !


Fukami – Une plongée dans l’esthétique japonaise

Hôtel Salomon de Rothschild
11, rue Berryer – 8e
Du 14 juillet au 18 août 2018

Fin des articles