Plongez dans l’histoire des pissotières au Point Ephémère

© Collection Marc Martin

Urinoirs, tasses, pissotières, vespasiennes et autres synonymes sont mis à l’honneur dans l’oeuvre de Marc Martin, artiste passionné de société, et captivé par les liens humains souvent partagés dans les WC. Une expo à visiter sans plus tarder du 19 novembre au 1er décembre.

Le 19 novembre, c’est la journée internationale des toilettes -oui, elle existe- mais c’est aussi le lancement d’une exposition qui vaut le détour, et qui, il faut bien le dire, a choisi son jour.

« Les tasses, toilettes publiques - affaires privées » de Marc Martin n’a pour l’instant été exposée qu’à Berlin. Refusée par beaucoup de grandes institutions classiques parisiennes, ce sont les murs du Point Ephémère qui accueilleront pendant moins d’un mois les oeuvres photographiques et historiques de l’artiste. Archives, dessins, films, témoignages, citations d’auteurs et plus encore pour célébrer un endroit dit banal et familier, si souvent emprunté.


Edgar Degas sortant d'une vespasienne

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marc Martin (@things_that_stink) le

Vous pensiez les toilettes publiques dénuées d’interêt, « pourtant, ces édifices qui se confondent avec les aventures de nombreux gays, travestis, prostitués, libertaires, offraient une liberté, échappant à tout enjeu économique (…) les classes sociales s'y estompaient, les cultures s'y mélangeaient. » Et pour tout ça, Marc Martin compte bien « rendre à cet endroit qui a abrité tant de frissons, sa part troublante de sensualité ».

Intrigués ?

Entrée libre

Les tasses, toilettes publiques - affaires privées.
Du 19 novembre, au 1er décembre
Le Point Éphémère
200, quai de Valmy

Fin des articles