Guernica, l\'histoire d\'un chef-d\'œuvre au musée Picasso

undefined 23 mars 2018 undefined 18h49

Olivia

Elle figure au panthéon des œuvres phares du 20e siècle. Véritable chef-d’œuvre, Guernica, peint par Picasso en 1937, a eu un impact profond, autant sur le monde de l'art que sur son auteur. À la suite du 80e anniversaire de la création de cette peinture, le musée Picasso explore avec l'exposition Guernica l’histoire de cette œuvre emblématique et sa résonnance en tant que symbole de la lutte anti-fasciste et icône de l'art moderne. Poignant ! 


Guernica : l'œuvre ouverte
 

Les travaux de Picasso, réalisés dans le contexte de la guerre civile espagnole, n'échappent pas à l'influence de cette violence ambiante. Violence qui sera cristallisée de façon grandiose dans Guernica. C'est en effet à la suite du bombardement de la ville basque de Gernika le 26 avril 1937 que l'artiste se lance dans la réalisation de cette peinture gigantesque dans son atelier du 7, rue des Grands-Augustins à Paris, en un temps record (du 1er au 4 juin).  

Pablo Picasso, Étude pour Guernica (Tête de cheval), Paris, 2 mai 1937, huile sur toile © Photographic Archives Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, 1992 © Succession Picasso 2017

L'œuvre fait face à de multiples interprétations, Picasso lui-même refusant de donner une définition unique. En 1945, il déclare : « Oui, le taureau représente la brutalité, ce cheval est le peuple. (…) Non, le taureau n’est pas le fascisme, mais la brutalité et l’obscurité » puis en 1947 « ce taureau est un taureau. Ce cheval est un cheval. (…) Il faut que le public, les spectateurs voient dans le cheval, dans le taureau, des symboles qu’ils interprètent comme ils l’entendent. Il y a des animaux massacrés. C’est tout pour moi, au public de voir ce qu’il voit. »


Guernica : l'œuvre influente 

Bien qu'insoumise à une définition unique, Guernica devient un véritable symbole de la lutte anti-franquiste. Présentée pour la première fois à l’exposition internationale de Paris en 1937, Guernica trône parmi de multiples œuvres d’artistes espagnols dénonçant les massacres perpétrés par les franquistes. Véritable peinture engagée, l'imposante Guernica trouve sa place aux côtés d'œuvres de Joan Miro, Alexander Calder ou encore Julio Gonzales.

Anonyme, Adhésion association France Espagne, Musée national Picasso - Paris, Archives privées ©RMN Grand Palais / Mathieu Rabeau ©Succession Picasso 2018

À la fin de la guerre d’Espagne (1er avril 1939) remportée par le camp franquiste, de nombreux Espagnols républicains viennent se réfugier en France, Picasso devient le représentant du front artistique et culturel antifranquiste et aide ces réfugiés de multiples façons – dons, parrainages d’association… En 1946-1947, il réalise Monument aux Espagnols morts pour la France, un ultime hommage à ces réfugiés entrés dans la Résistance française. 


Guernica : l'œuvre pacifiste

Après l’exposition de 1937, l’œuvre commence son périple à travers le monde et devient une icône de l’art moderne. Picasso refuse que Guernica retourne en Espagne pendant le régime franquiste. La restitution de l’œuvre à l’Espagne n’aura lieu qu’à partir de 1978, date à laquelle une nouvelle Constitution est approuvée. Elle rejoint le Prado en 1981 et siège depuis 1992 au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia.

A la fois œuvre majeure dans l’histoire de l’art et symbole de lutte politique, Guernica fut une importante source d'inspiration pour de nombreux artistes. Inspiration qui trouve son point d'orgue à la fin de l'exposition dans une toile monumentale du groupe conceptuel anglais Art & Language, réalisée en dripping (une technique de peinture gestuelle caractérisée par la superposition d'un réseau de coulures travaillées à même le sol, emblématique de l'œuvre de Pollock). Intitulée Picasso's Guernica in the Style of Jackson Pollock, elle raconte d'une part comment l'œuvre de Picasso est devenue un modèle pour Jackson Pollock et d'autres part comment l'expressionisme abstrait américain est parvenu à s'imposer comme nouvelle référence de l'histoire de l'art.

Une belle façon de prendre conscience de la dimension impressionnante d'une telle œuvre ! 


Exposition Guernica
Musée Picasso Paris
Du 27 mars au 29 juillet 2018
Plus d'infos