La Biennale Némo célèbre les identités à l’ère du numérique au CENTQUATRE-PARIS

undefined 22 septembre 2023 undefined 19h24

Flora Gendrault

Alors que nos identités se démultiplient à l’heure des réseaux sociaux et que l’intelligence artificielle s’immisce dans notre société, il est parfois dur d’appréhender sereinement la complexité du numérique. C’est pourtant ce que la Biennale internationale des arts numériques de la Région Île-de-France, baptisée Némo, entend insuffler en cette 5e édition. Copies, doubles, mutants, avatars, identités factices, métamorphoses… Allons explorer la multiplicité des personnalités à travers les arts numériques, dans toute leur splendeur. 


© CENTQUATRE-PARIS


8 expositions et 24 spectacles déployés dans Paris et sa banlieue 

"Je est un autre", voici la thématique de la Biennale Némo, reprenant les mots qu’Arthur Rimbaud adressait à Paula Demi dans une lettre du 15 mai 1981. Son exposition principale, présentée au CENTREQUATRE-PARIS, offre un parcours où se succèdent œuvres interactives et dispositifs ludiques, films et installations apportant un regard critique et pédagogique sur l’ère numérique et ses biais. On pourra y admirer la fresque de la vie de Marco Brambilla et s’émerveiller devant les avatars interactifs d’Universal Everything. Un véritable voyage à travers les époques, composé de trois parties qui remontent le temps : "Demain est déjà écrit", "Archéologie du temps présent" et "Comment en est-on arrivé là ?". 

Le calendrier des lieux partenaires de l’événement, lui aussi, est des plus alléchants. Némo se déporte partout, en petite et grande couronne, de la Seine-Saint-Denis (93) aux Yvelines (78) en passant par l’ENS Paris-Saclay, sur l’esplanade de La Défense, ou encore à la Maison des Arts de Creteil. Impossible de décrire tous les spectacles et expos tant il y en a ; le mieux, c’est d’aller voir le programme et de préparer une liste de ses favoris. 


Un week-end dédié à Christopher Nolan 

The Dark Knight, Inception, OppenheimerLes somptueuses œuvres cinématographiques du maître du blockbuster expérimental, j’ai nommé Christopher Nolan, seront mises à l’honneur lors d’un week-end entier, les 25 et 26 novembre. La Biennale Némo abordera les personnalités multiples de Batman et du Joker, mais aussi la représentation de l’astrophysique dans Interstellar et les arts de la mémoire tels que représentés dans Mémento. Point d’orgue du week-end : la performance CASCADES de Franck Vigroux et Antoine Schmitt, d’une rare puissance visuelle et sonore.

Le 30 septembre prochain, on n’oublie pas de se rendre à la journée et soirée d’ouverture de la Biennale Némo. Une installation spectaculaire, intitulée Ataraxie et issue de l'œuvre de Maxime Houot (Collectif Coin), sera faite spécialement pour l’occasion. Première partie d'une soirée de performances audiovisuelles et de concerts au casting hors-norme : la Biennale peut bel et bien commencer ! 


Némo
CENTQUATRE-PARIS
5, rue Curial – 19e
Du 30 septembre 2023 au 7 janvier 2024 
Plus d’infos
Programmation
Billetterie à venir