Au feu le patriarcat !

Tremble, patriarcat, tremble ! Gang Of Witches est de retour avec une nouvelle édition toujours aussi engagée ! Pour ce troisième chapitre, le gang artistique féministe et écologiste convie une quinzaine d’artistes dans l’enceinte du Yoyo, Palais de Tokyo, bien déterminé à envoyer le patriarcat au bûcher. Si toi aussi tu rêves de le voir réduit en cendres, viens faire un tour au festival Patriarchy is burning, les 15 et 16 juin prochains.

La mission de cette nouvelle aventure placée sous l’égide de Mars, dieu de la guerre et symbole de l’archétype masculin ? Dénoncer les systèmes d’oppression, questionner les codes du genre et militer pour une société plus juste. Pour l’occasion, des artistes de tous horizons se partageront l’affiche, avec une programmation intersectionnelle, riche, pointue et pluridisciplinaire.

©Scarlett Coten Khalid, Amman, Jordan 2016

Le temps d’un week-end, le Yoyo brûlera au rythme de shows queer et de performances déjantées. Le concert de la section musicale de Gang Of Witches électrisera la première soirée, suivi d’un spectacle de voguing, et d’un DJ set survolté. Au fil de l’exposition, on découvrira des œuvres explorant différentes expressions de la féminité et de la masculinité, les violences de genre, le fascisme galopant, et rendant hommage à des femmes remarquables mais oubliées de l’Histoire.

©Mina Mond American Hellmouth

C’est Émilie Jouvet qui ouvrira les festivités avec Mon enfant ma bataille, un film documentaire sur la PMA et l’accès à l’adoption pour les couples homosexuels. Le documentaire de Sabrine Kasbaoui traitera le sujet des violences gynécologiques et obstétricales et on pourra également assister à un débat autour du féminisme radical, lors de l’enregistrement live du podcast La Poudre, sous la houlette de Lauren Bastide. Sans oublier l’installation florale, qui prendra cette année la forme d’un grand feu de joie. Ça promet !

©Aron Demetz Burning - Burning Man Carbonized Wood 230cm 2010

L’événement, s’il aborde des sujets cruciaux, garde un ton festif et une approche positive. « On a envie que les gens s’amusent et prennent de l’énergie, tout en se posant des questions. L’idée, c’est de s’unir et de reprendre le pouvoir sur nos vies », précise Paola Hivelin, leader de Gang Of Witches, et co-fondatrice du gang avec Sophie Rokh et Sunny Buick. Le festival s’adresse évidemment à la communauté queer, aux féministes chevronné.e.s comme novices, et plus globalement à toutes les personnes qui se sentent concernées par la crise globale qui frappe nos sociétés et notre planète.

On vous attend nombreux.ses pour faire flamber le patriarcat dans un espace safe où le respect, la sororité et la solidarité sont de mise !



Patriarchy is Burning
Yoyo, Palais de Tokyo
13, av. du Président-Wilson – 16e
Les 15 et 16 juin 2019
Plus d’infos sur www.gangofwitches.com

Fin des articles