Le réalisateur du Jeu de la dame s'exprime sur la suite de la série

© Netflix

Entre les parties d'échecs endiablées, le traitement des addictions et ce goût pour la mode unique, le Jeu de la Dame a abattu toutes les cartes qui nous scotchent à une série. De là à rempiler pour une prochaine ?

On ne va pas passer par quatre chemins, la déception se lira sur vos visages mais c'est le prix de l'honnêteté : la saison 2 du Jeu de la Dame, ou Queen's Gambit pour les amateur.ice.s de VO n'aura pas lieu.

Pas de saison 2 pour le Jeu de la Dame

C'est comme ça, et la double nomination aux Golden Globes n'y changera rien. Le producteur exécutif de la série, William Horberg, interrogé à ce sujet, rapporte ce qui suit, selon le média spécialisé Deadline : « C'est merveilleux de savoir que les gens ont aimé la série, et veulent passer plus de temps avec les personnages, nous n'avions jamais envisagé les choses de cette façon. Nous avons estimé que la série avait une fin satisfaisante et nous souhaitons permettre au public de remplir l'espace quant à la suite des événements pour Beth Harmon. Rien n'a changé, même si les fans en demandent plus sur mon flux Twitter. Scott et moi sommes très heureux de l'exhaustivité de l'histoire de Beth. »

Une bonne nouvelle cependant : pour prolonger l'intrigue, on vous conseille de suivre de près « l'ouverture de l'école du cerveau » de Franck Holler, arbitre international et fondateur du club d'échecs du pays de Brive (Corrèze) qui a joué dans Fahim, un film sur les échecs avec Gérard Depardieu. Il souhaite surfer sur le succès de la série Netflix pour créer une école garantissant l'égalité des chances dans l'apprentissage des échecs : « Pour apprendre certaines de ces techniques, il faut avoir de l’argent et l’accès aux meilleurs profs dans les grandes écoles. Moi, je trouve qu’elles devraient être ouvertes à tout le monde », a-t-il déclaré à l'Éveil de la Haute-Loire. Il ne vous restera qu'à vous forger le même goût pour la mode que Beth Harmon.

Fin des articles