Le gouvernement teste enfin la semaine de 4 jours de travail en France

undefined 1 février 2023 undefined 14h55

Mégane Lourenco

Enfin ! A l'image de nos voisins Belges, la France passe un coup d'accélérateur et met en place un dispositif de test dans les Hauts-de-France pour essayer la semaine de 4 jours de travail. Et c'est l'URSSAF en Picardie qui a été choisie pour cette première phase d'essai : les agents vont tester pendant un an (sur la base du volontariat) la semaine de 36h en 4 jours. 

"Globalement, les Français sont favorables à plus de libertés dans leur organisation, même si tous n'ont pas envie de cumuler 35 heures sur quatre jours. Je crois que beaucoup de Français aspirent aujourd'hui à travailler différemment [...] cela peut être moins de temps passé dans les transports, moins de stress, et au final, plus de bien-être au travail", a déclaré le ministre du travail Gabriel Attal.

L'idée est donc de boucler des journées de 9h pour caser 36h en 4 jours. Si la phase de test est concluante, dans 1 an, peut-être que ce dispositif sera étendu à toute la France, toujours sur la base du volontariat. De plus en plus de pays européens testent cette nouvelle semaine de 4 jours de travail. C'est le cas de l'Angleterre dont le test effectué sur 70 entreprises s'est terminé en décembre 2022. L'Espagne, elle, a choisi de tenter l'expérience sur 200 employés jusqu'en 2025. Un test sur la longueur qui permettra de mettre en exergue les points forts et les points faibles de l'idée. Quant aux Islandais, pas besoin de phase de test. Depuis 2019, 90 % d’entre eux ont réduit leur activité hebdomadaire sans aucun impact sur leur rémunération.