Tu sais que tu es vraiment devenu(e) marseillais(e) quand…

Marseille Le Film ©

Le rayonnement de Marseille dépasse très largement les frontières de la région. Alors forcément, de nombreux Parisiens (oui oui !), Niçois et autres Toulousains viennent s'installer dans la cité phocéenne pour y couler des jours heureux. Mais s'il y a bien une épreuve à affronter pour s'intégrer parfaitement à la ville, c'est celle de la mentalité marseillaise. Voici 10 points qui prouvent que tu es enfin devenu(e) un(e) vrai(e) marseillais(e) de coeur et d’esprit. 


1. Tu conduis la fenêtre entre-ouverte même en plein hiver, notamment car même en cette saison, ici, il ne fait pas vraiment froid, mais aussi et surtout pour que l’automobiliste avec qui te tu t’emboucanes entende distinctement ce que tu lui dis. « Tu la bouges ta poubelle ?! »

via GIPHY

2. Tu traverses la rue n’importe où et n’importe comment ! Rue de Rome sur le chemin du tramway, place Castellane ou encore rond-point du Prado quant tu dois traverser, tu traverses et ça peu importe la couleur du petit bonhomme. Toute façon le vert et rouge ça ne te dit rien, toi tu ne vois la vie quand bleu et blanc.

3. Tu sautes à la gorge de ceux qui te parlent de « province », ici c’est la PROVENCE ou rien « bon dieu de m**** ».

4. Tu ne grimpes jusqu’à la basilique de Notre-Dame de la Garde qu’avec des gens qui ne sont pas de Marseille. Faut pas déconner, elle te surveille à l’année, tu vas pas en plus te taper la montée tous les dimanches !

via GIPHY

5. Tu as découvert que tu n’avais pas besoin de dépenser un quart de ton salaire pour manger dans un bon restaurant.

6. Entre la « bouillabaise » chez Aldo, les soirées oursinades au Vallon des Auffes et les sardinades aux Puces de fifi, toi qui ne mangeais peut-être pas trop de produits de la mer, il a bien fallu t'y mettre car même tes injures ont un goût de méditerrannée mainteant « figure de poulpe !».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ??☝? figure de poulpe?☝?? (@figuredepoulpemarseille) le

7. Tu passes plus de temps dehors que dedans et ça même quand il fait un peu froid. Entre les calanques, le front de mer, le quartier du panier et même le centre commercial du centre ville qui détient sa propre vue ahurissante et ouverte sur la mer, c’est indéniable, tu payes presque ton loyer pour rien !

8. Tu supportes l’OM par foi ou par solidarité car l’engouement des fans de l’Olympique de Marseille, c’est quelque chose quand même.

9. NON tu n’écoutes toujours pas Jul mais tu es forcé de constater qu’une grosse bonne partie des « scélérats » qui passent à bas de chez toi la nuit, si.

10.Tu sais ce qu’est un « calu », un « pastaga », un « gobi » et tu sais aussi ce que veux dire « c’est de longe le oaï ici » (et tout le reste par )

via GIPHY

BONUS : Tu exagères toujours TOUT. Des lamentations quotidiennes « j’ai attendu 3h », pour 10 minutes d'attente réelle, aux exagérations manifeste « il fait 600 degrés ici ! », pour un petit 35°C dehors ou encore « il est à l'article de la mort ! », pour un orteil cassé, tu es devenu(e) un ou une vraie pro dans l’art de l’hyperbole. Ça passe inaperçu quand tu dis « tout le monde » pour parler de 2 personnes à un Marseillais, mais méfie-toi des étrangers, peuchères ils vont tout prendre au pied de la lettre.

Fin des articles