Présidentielles : vous risquez de recevoir un appel d'Éric Zemmour avant dimanche

undefined 7 avril 2022 undefined 13h04

Bérénice H

« Bonjour, c’est Éric Zemmour, votre candidat à l’élection présidentielle. Je vous appelle car nous allons vivre dimanche un jour historique. Vous avez l’avenir de la France entre vos mains. Dimanche, pensez à vos enfants. Il faut que la France reste française ». Depuis mardi, le candidat d’extrême droite a envahi la messagerie de beaucoup de français. Grâce à l’utilisation d’automates d’appel, plusieurs appels téléphoniques peuvent être passés simultanément afin de délivrer un message préenregistré.

Eric Zemmour, grand friand de cette méthode

La CNIL est chargée de veiller à ce que l’informatique soit au service du citoyen et qu’elle ne porte atteinte ni à l’identité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée. Elle a récemment reçu 420 signalements liés à la campagne présidentielle. 73 % portent sur des messages vocaux envoyés par l’équipe d’Éric Zemmour. 

Une vieille technique qui lasse les Français

La technique de démarchage téléphonique est utilisée dans tous les secteurs. Bien qu’elle soit un peu dépassée, elle est toujours d’actualité en politique. En 2017, le candidat Emmanuel Macron a dépensé 60 000 euros pour cette méthode. De nombreux internautes ont partagé leur ras-le-bol sur Twitter. Ils estiment que ces appels sont une intrusion dans la sphère privée. L’énervement est encore plus intense lorsque les appels viennent d’un candidat aux opinions politiques opposées aux leurs. Et on les comprend…

Il est important de rappeler que chaque citoyen dispose également du droit de s’opposer à la prospection politique au moyen d’automates d’appel, sans condition.