Keldechet, l'insta strasbourgeois qui te lance des défis écolo

Keldechet, c'est le compte instagram de Celia, étudiante strasbourgeoise de 24 ans. On y retrouve tout son cheminement vers un train de vie plus écologique, ici pas de leçon de morale ou de prise de tête mais que de la bienvellance !

Keldechet, ça sort d'où ?

En 2015, Celia commence à se lancer des défis. Lassée de se donner de bonnes résolutions sans jamais les tenir, l'idée des défis apparaît comme un challenge à relever plutôt que comme une contrainte et ça c'est déjà plus motivant !

Accro au fast food et au shopping, c'est par là qu'en toute logique elle commence, au départ sans conviction écolo, mais plus pour le bien être de son compte en banque ! Accompagnée par une amie, elle commence donc par une année sans macdo. Puis s'en suit un second défi : une année sans shopping.

De défi en défi, Celia commence à prendre conscience que toutes ces choses qui faisaient son quotidien, ne sont finalement pas indispensables à sa vie.

Voir cette publication sur Instagram

INVENTAIRE 3 ? (GALÈRE). Vous l'aviez voté en sondage, voici mon 1e inventaire galère : les chaussures. Je possède 9 paires de chaussures. Il fut un temps où j'en avais une trentaine voir plus, donc ce n'est pas vraiment le nombre qui fait que c'est une catégorie compliquée pour moi. Le problème est que toutes mes chaussures sont principalement des baskets de marques très peu éthiques et achetées neuves il y a peu de temps. ? Coq sportif blanches (4 ans) ? Coq sportif noires (4 ans) et je ne les met que pour le boulot et encore ? Nike de sport (7 ans yiha) ? Bottines noires données par ma sœur cette année donc pas encore portées (je verrai si je les porte sinon je lui rendrai) ?Van's rouges (2 ans) ? Nike Air force 1 (2 ans) ? Derbies style tapisserie achetée en vide dressing (yes) ? Vieilles chaussures new look argentées qui sont mes chaussures de festival, de grosses fêtes, de galères, de déménagement bref LA paire pour les instants de vie compliqués et salissants ? Les dernières, des reebooks blanches que j'ai aux pieds + mon chat Bernie, 12 ans qu'il est là ce con OBJECTIF ➡️ Prendre soin des chaussures que j'ai pour les faire durer dans le temps et les rentabiliser au max. Ne pas en acheter d'autres de plus, pas compliqué étant donné que je pense en avoir déjà bien assez. Je me rends compte que certaines paires ne me sont pas indispensables. Je vais continuer de les porter tant qu'elles tiennent ou je les déposerai dans un bac de collecte si vraiment elles me sont inutiles. À terme, je souhaite remplacer mes baskets lorsqu'elles seront trop usées par des paires trouvées en friperie, en vide dressing (je sais que bcp de basket très cools sont revendues beaucoup moins chères donc on dit oui) ou pourquoi pas investir dans des marques de chaussures plus éthiques (si tu en connais, hésite pas à me donner les noms en commentaire !). Et aucune paire de talons. Malgré mon mètre 59, je préfère avoir la liberté de sauter, danser et courir en toutes circonstances #gogreen #zerowaste #nowaste #zérodéchet #minimalism #zerodechetstrasbourg ?@lisalaignel

Une publication partagée par Celia (@keldechet) le

Le déclic écolo

Une prise de conscience, des lectures et des documentaires plus tard, c'est là qu'arrive la dimension écologique. Elle se renseigne sur le végétarisme et diminue peu à peu sa consommation de viande, jusqu'à ne plus en manger du tout. Arrivée à Strasbourg pour ses études, elle décide de ramasser tous les déchets qu'elle croise sur son chemin - sacré défi ! Elle s'interroge alors forcément sur la réduction des déchets. Puis décide de lancer son compte instagram, au départ pour informer ses amis sur sa démarche.

Voir cette publication sur Instagram

? 2018 les gars, on reprend en main la planète. J'ai décidé cette année de faire un défi d'un an pour réduire mes déchets. Et comme je ne veux pas faire les choses à moitié, ici naît cet Instagram dédié à mon évolution et peut être à la votre aussi. Le principe : une publication par semaine pour vous montrer une astuce, un produit, un changement dans ma vie quotidienne qui vise à réduire mon impact sur la planète. Ça peut donner de l'inspiration, on peut s'entraider et on peut s'aimer sur une étoile ou sur un oreiller. J'attends aussi qu'on évolue ensemble parce qu'ici, je suis élève et non le maître. Chaque petite geste de chaque petite personne compte. Le commencement est le début de la réussite. Et comme dit un bon pote à moi : Make our planet great again bitch Du love ❤️ #gogreen #zerowaste

Une publication partagée par Celia (@keldechet) le

Aujourd'hui, les 28 copains de Celia se sont transformés en une communauté de 8000 personnes qui suivent ses aventures au quotidien. Les défis sont toujours là et Celia propose à ses abonnés d'y participer avec elle ! Une bonne manière de mettre un pied vers un mode de vie plus sain !

On peut par exemple participer au défi "lundi vraie vie": se déconnecter des réseaux sociaux chaque lundi. Pour le mois de janvier, le défi est de peser nos poubelles pour se rendre compte des déchets que l'on produit et essayer de s'améliorer. Sans prise de tête, Celia expose sur son compte ses réussites et déconstruit aussi les clichés que l'on peut avoir sur l'écologie !

Voir cette publication sur Instagram

#KELDEFIS 1 : PESONS NOS DÉCHETS . L'année dernière, je te proposais de faire une autopsie de poubelle, et même si je pense que c'est important, on va pas s'mytho : on a tous.tes bof envie de foutre nos mains dans nos déchets. ?️ L'année dernière, j'ai échangé avec @pesonzerodechet et j'ai connu le principe du site : peser sa poubelle à chaque fois qu'on la sort, rentrer les données et suivre sa progression. ♻️ Le principe est tout simple : avec une balance ou un pèse bagage (aussi appelé peson lol t'as compris la ref du site), tu te crées un profil et tout au long de l'année, tu rentres tes données. Le but : voir une marge de progression entre janvier 2020 et décembre 2020, autant en nombres de poubelles jetées qu'en poids. . Alors peut-être que ça te faire une petite claque dans la gueule quand tu vas te rendre compte du nombre de poubelles que tu sors : mais c'est là l'objectif. Non, tu n'arriveras sûrement pas à passer de plusieurs kilos à quelques grammes en un an MAIS! tu arriveras à évoluer, et c'est en ça que laisser des traces est important. Ça te permet de ne pas oublier d'où tu as commencé, et où tu es arrivé. ? Pour moi le défi est autre : je ne jette quasiment plus rien à l'année et je dois sortir ma poubelle tous les trois mois. Cependant je compte quand bien même bosser sur ce qui me reste (objectif 1 an = 1 bocal de déchets) mais surtout, je veux bosser sur ça avec mes colocs. N'ayant pas le même mode de conso que moi, leur poubelle se remplie bien vite. En + de leur proposer de participer à ce #KELDEFIS et donc de peser leurs poubelles, je vais aussi essayer de les accompagner avec amour et bienveillance vers cette évolution et qu'ils constatent un changement à la fin de l'année. Je vous montrerai au fur et à mesure comment ? En conclu : comme le montre cette photo, le but c'est que le seul déchet dans ta vie, ce soit TOI ? . Alors, ça va peser ou quoi ? #gogreen #gozerodechet #zd #zerodechet #zerodechetstrasbourg #zerowaste #nowaste #ecology #onestpret #minimalism

Une publication partagée par Celia (@keldechet) le

Plein de conseils et de bienveillance, Keldechet c'est un compte qui nous apprend en douceur à mettre de côté nos habitudes de consommation et nous accompagne avec indulgence vers des petits gestes qui font déjà beaucoup ! Alors, prêts à relever les défis ?

Keldechet

Fin des articles