La youtubeuse Olympe annonce qu’elle va recourir au suicide assisté

La Youtubeuse de 23 ans, Olympe, qui souffre de trouble dissociatif de l'identité (TDI) depuis des années, annonce qu’elle va recourir au suicide assisté.

Suivie par plus de 250 000 personnes sur sa chaîne Youtube, Olympe est connue pour parler de troubles de la personnalité et de psychiatrie. Âgée de 23 ans, la jeune femme est elle même atteinte de trouble dissociatif de l'identité (TDI) depuis plusieurs années. Elle s'était également fait connaître par le grand public en témoignant dans l'émission de Faustine Bollaert sur France 2, Ça commence aujourd’hui.


Témoignage poignant sur le plateau de Ça commence aujourd’hui 

Invitée dans l’émission Ça commence aujourd’hui, Olympe, dont le vrai prénom est Lily, livrait un témoignage poignant sur sa maladie. Elle a notamment raconté comment elle vivait au quotidien avec ses « alters », d’autres personnalités qui prenaient parfois le contrôle de son corps et de sa voix. Leur donnant un prénom à chacune d'entre elles, la youtubeuse a expliqué qu'il y en avait une, Lucie, qui était devenue protectrice. Puis elle raconte comment Charlie, une autre personnalité, avait « essayé de nous tuer, parce qu'il n’en pouvait plus ».

« Je vais avoir recours au suicide assisté en Belgique »

D’abord annoncé dans une story rapidement supprimée, Olympe publie deux vidéos Instagram pour expliquer sa démarche. Elle affirme notamment être en contact avec des médecins en Belgique pour avoir recours à un suicide assisté lors du dernier trimestre 2023.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympe ? (@we.are.olympe)

« Mes limites ont été poussées à l'extrême ces dernières années. Je suis très fatiguée. ». Son choix ayant beaucoup fait réagir, elle explique : « Je ne souhaite à personne sur cette terre d'avoir un jour à penser à ça (...) Je suis épuisée, vous n'avez pas vécu ma vie (...) Vous n'avez pas à débattre de ma décision, ma vie, ce n'est pas un film, ce n'est pas une série Netflix ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympe ? (@we.are.olympe)

À travers ses vidéos, Olympe dénonce également le cyber harcèlement qu'elle a subi à la suite de cette décision.

Fin des articles