Topless à la plage : adepte ou pas ?

Il y a cinquante ans, c’était la mode du topless. De Saint-Trop' jusqu’aux plages de Bretagne, c’était bronzage et tétés à l’air. Aujourd’hui, seules 19 % des Françaises bronzent topless. La pudeur a-t-elle repris du galon ?

Une enquête que l’Ifop a réalisé pour le site viehealthy.com prouve que le topless n’a plus vraiment la cote. Pour 43 % de femmes adeptes du bronzage seins nus en 1984, elles ne sont plus que 19 % aujourd’hui. 22 % des Françaises enlèvent de temps à autre le haut en été, contre 34 % il y a dix ans. Une très nette baisse, également visible chez nos voisins espagnols, italiens, allemands, et anglais. Mais due à quoi ?


La peur d’être insultée ou agressée

Sur 1000 Françaises interrogées, 59 % des jeunes femmes de moins de 25 ans affirment « se couvrir les seins par peur d’attiser le désir des hommes » et 51 % « par peur d’être l’objet d’agressions physiques ou sexuelles ».


La peur de s’exposer à des problèmes sanitaires

56 % des sondées avancent le « risque que l’exposition au soleil fait encourir à la peau ». « Le topless est une technique de bronzage à risque » pour un grand nombre d’entre elles.


La pudeur

41 % confient craindre de ne pas répondre aux « canons de beauté », et ne préférent pas trop se dénuder, valorisant donc le maillot une pièce au monokini.

Et vous, toujours adeptes du topless, ou pas ?

Fin des articles