Contrôles renforcés, ouvertures des commerces... : voici les nouvelles annonces de Jean Castex

  • La Rédac'
  • News
  • Publié le 12 Novembre 2020 à 16h50
©Jonathan Marchal

Chaque semaine, un Conseil de Défense sur le Covid-19 est organisé pour mettre en place de nouvelles mesures afin de limiter la pandémie en France. Deux semaines après le début du confinement, le Premier ministre Jean Castex a donc pris la parole pour faire le point sur la situation et annoncer de nouvelles restrictions. 


Alors que le reconfinement doit prendre fin le 1er décembre, de nombreuses questions restent encore en suspens. Le Premier ministre Jean Castex a donc fait un point sur la situation ce jeudi 12 novembre à 18h. Aucun assouplissement des mesures sanitaires n’a été annoncé ce soir, en revanche les contrôles seront renforcés afin de mieux faire respecter le confinement. Selon un sondage Ifop, plus de la moitié des Français ont transgressé les règles du confinement mis en place le 30 octobre.

« 40% des personnes admises en réanimation ont moins de 65 ans », a déclaré le Premier ministre. « Nous n'avons pas souhaité reproduire le confinement du printemps dernier qui s'était traduit par la mise à l'arrêt brutale de la vie sociale, économique et éducative. »  Jean Castex a annoncé que le nombre de nouvelles contaminations avait ralenti de l'ordre de 16 % au cours des deux dernières semaines. « Il serait irresponsable de lever ou même d'alléger le dispositif dès maintenant », a-t-il complété.

Le télétravail obligatoire

« Le télétravail n’est pas une option, mais une obligation. » Depuis plusieurs jours, Elisabeth Borne, la ministre du Travail, martèle ce message, destiné aux entreprises. Le problème ? De nombreux salariés continuent de se rendre chaque jour sur leur lieu de travail. Elisabeth Borne a donc affirmé qu’une enquête serait réalisée à la fin de la semaine et a également mis en garde contre d’éventuelles sanctions. « On a constaté une baisse de 22 % de déplacement entre domicile-travail, et de 55 % dans le métro parisien », explique le ministre. « 45 % des salariés privés ont télétravaillé au cours de la semaine écoulée, pour une moyenne de 3,7 jours par semaine. »

La fermeture des collèges et lycées

En début de semaine, la fermeture des lycées et certains niveaux de collège (quatrième et troisième) était à l’étude. Cependant, le Gouvernement n'a pas pris la décision de fermer les collèges ou les lycées : « Avec le Président de la République nous avons décidé ce matin de maintenir inchangées les règles du confinement », a résumé Jean Castex.

Les commerces non essentiels 

Cela fait deux semaines que les commerces jugés non essentiels restent fermés. À Bercy, Bruno Le Maire plaidait en faveur de la réouverture prochaine de ces commerces avec un protocole sanitaire renforcé. Malheureusement aucune mesure n’a été prise. Les commerces non essentiels devront donc rester fermés jusqu’à nouvel ordre pour “freiner la propagation du virus” et ce malgré les demandes des commerçants. Pour les soutenir, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a annoncé l’aide de 500 € mais a également incité les bailleurs à réduire leurs charges. 

« Nous avons un objectif : tout faire pour sauver nos petits commerces », a déclaré Jean Castex, en annonçant le maintien des aides aux entreprises pour les salariés au chômage partiel, ainsi que la reconduction du système d'assurance chômage pour les chômeurs en fin de droit.

« L'enjeu des jours qui viennent est surtout de ne pas relâcher nos efforts mais de les amplifier », a pointé le Premier ministre, soulignant le respect « encore insuffisant » des règles du confinement « dans certaines régions » à Paris, en IDF et dans les grandes métropoles. « J'en appelle au civisme par le respect de ces règles uniquement destinées à protéger notre santé. Nous devons rester constants et cohérents. », a complété le Premier ministre. 

En cas d'aggravation « nous serions amenés à prendre des mesures supplémentaires afin d'arrêter la vague, a averti Jean Castex. À l'inverse, nous pensons que le pic de la deuxième vague pourrait être atteint dans les hôpitaux au milieu de la semaine prochaine. »

Des mesures d'allègement ? 

Concernant les hypothétiques premières mesures d'allègement, elles seraient destinées aux commerces, avec des réouvertures sur la base d'un protocole renforcé. Cette première étape ne pourra pas concerner d'autres établissements recevant du public où les risques seront plus élevés comme les bars, restaurants, salles de sport. À ce sujet, Jean Castex a annoncé le maintien des mesures d'accompagnement, souligant l'objectif de permettre aux Français, au moment des vacances de Noël, de passer les fêtes en famille. Elles ne seront « pas les mêmes que d'habitude » a averti le ministre, et notamment le réveillon du 31 décembre, où les rassemblements de dizaines de personnes ne seront pas possibles.

Fin des articles