Une descente d’air polaire va faire chuter les températures à Strasbourg

Winter is here, for real. Météo France annonce l’arrivée d’un épisode hivernal rude dès dimanche 21 novembre. Les températures descendront en moyenne à 6-7 degrés, bien en dessous des normales de saison. Préparez-vous à être frigorifiés. 

Je ne vais pas faire durer le suspens très longtemps : à partir de dimanche les températures vont chuter brutalement. En cause ? Le passage d’une perturbation britannique et le décalage de l’anticyclone qui va provoquer une descente d’air polaire

Une chute des températures  

La vague de froid va arriver par le nord de la France et va s'engouffrer sur le pays par la moitié nord. Les températures vont chuter de 3 à 6°C entre samedi après-midi et lundi. Devons-nous nous attendre à de fortes pluies dans les régions du sud et de la neige en basse altitude ? Réponse semaine prochaine. D’ici là, sortez les écharpes et doudounes. 

Les 5 avantages et bienfaits du froid

Tant mieux ! Car qui dit froid, dit déferlante d’avantages pour nous. On en a listé 5 qui vont faire chauffer tes oreilles.

Le froid est bon pour la ligne

Ça fait toujours du bien de se rappeler que le vent d’hiver raffermit nos cuissots d’après-fêtes. Plus on frissonne, plus on fond, c’est prouvé ! Par un mécanisme complexe, le froid transforme même notre graisse blanche (bourrée de calories, diabète et autres mauvaises bébêtes) en graisse brune (qui aide à réguler notre température). Donc en hiver, on bronze de l’intérieur, c’est pas dingue ça ?

Le froid soulage les douleurs

Ce n’est pas pour rien qu'on blottit nos chevilles foulées dans de douillets coussins de glaçons. L’action antalgique du froid est connue depuis l’Antiquité (voire plus tôt). Apposé sur une blessure, il endort les nerfs sensitifs (qui envoient le signal de la douleur au cerveau) et dope la production d’endorphines, des hormones proches de la morphine. Bingo.

Le froid rend heureux

En parlant des endorphines justement, connais-tu leur autre caractéristique ? Ce sont les hormones du bonheur ! Le Dr. Frédéric Saldmann, auteur du livre Le meilleur médicament, c’est vous !, précise :

« Quand le froid pousse le corps à libérer des endorphines, une véritable décharge s’opère, dont les effets durent quelques heures. Pendant tout ce temps, nous voyons la vie en rose ! ».

Les vagues de froid sont aussi souvent synonymes de grand ciel bleu (comme on va le voir toute la semaine). Qui dit ciel bleu dit soleil, et qui dit soleil dit régulation de notre production de sérotonine, soit moins de stress, d’anxiété et de déprime.

Le froid nous donne bonne mine

Grâce à son action béton sur notre circulation sanguine (la vasoconstriction suivie d’une vasodilatation augmente le débit sanguin), le froid agit sur l’éclat de notre teint et la jeunesse de notre visage. Sans parler du fait qu’il affine notre grain de peau en resserrant nos pores, et raffermit notre corps tout entier grâce à cette forme de micro-gymnastique qu’est le frisson.

Je finirai tout de même sur ce dicton de ma dermato : « Pas de saison pour une bonne hydratation ! »

On n’oublie pas de me crémer ce petit minois matin et soir. 

Le froid nous rapproche

Technique de survie de drague numero uno, le câlin qui réchauffe est un cadeau tombé de la hotte du Père Noël. Il s’accorde parfaitement avec une séance "Netflix & Chill", ou n’importe quelle autre situation d’ailleurs (du moment que tout le monde est consentant, on s’entend).

La vague de froid c’est aussi le retour de la raclette en famille, du cocktail bien tassé entre amis ou de la boîte de thé qu’on partage avec tout l’open space.

Bref, un monde de bisounours avec dans le cœur, la chaleur qu’il n’y a pas dehors.

Fin des articles