Crise énergétique : l’université de Strasbourg va fermer 2 semaines de plus cet hiver

Certains vont sauter au plafond, d’autres vont faire grise mise… Pour subvenir à l’explosion de la facture énergétique, l’université de Strasbourg a décidé de fermer ses portes durant deux semaines supplémentaires durant l’hiver.

La hausse du prix de l’énergie a (déjà) eu raison de l’université de Strasbourg. Confrontée, comme un peu tout le monde, à la crise énergétique, l’école strasbourgeoise vient d’annoncer ce lundi qu’elle fermerait ses portes deux semaines supplémentaires durant l’hiver. « Une troisième semaine de congé de Noël début janvier et une semaine complète de cours en distanciel en février », a précisé Michel Deneken, président de l’université dans une vidéo a l’attention des étudiants.

La rentrée 2023 sera donc décalée du 3 au 9 janvier, l’université restant fermée administrativement une semaine supplémentaire et sans qu’aucun cours ne soit maintenu. Seules les bibliothèques resteront ouvertes pour permettre aux élèves de préparer leurs concours. Mais là n’est pas la seule mesure prise par la direction puisque le chauffage sera fixé à 19°C et sera allumé le plus tard possible.

Il faut dire que l’université est très sévèrement touchée par l’augmentions des prix de l’énergie. La facture énergétique est passée de 10 millions d’euros en 2021 à 13 millions d’euros en 2022. Et pour 2023, le budget prévisionnel anticipe une facture à hauteur de 20 millions d’euros. Aux grands maux les grands remèdes !


Source : 20 Minutes

Fin des articles