À Strasbourg, il est désormais interdit de fumer dans les parcs et les espaces verts

© Flickr CC

Cette mesure a été votée le 25 juin au conseil municipal.

Vers une ville toujours plus verte, jusqu'aux poumons de ses habitants. Après l'interdiction de fumer dans les aires de jeu votée en 2014, Strasbourg continue de lutter contre le tabagasime et a étendu cette mesure aux parcs, espaces verts et forêts.

Une interdiction de fumer est effective depuis un an au parc de la Citadelle et a connu des retombées positives, ce qui a conforté la ville dans sa volonté de rendre davantage d'espaces smoke free. Selon 20 Minutes, concernant la Citadelle, « 71 % des non-fumeurs et près de 60 % des fumeurs eux-mêmes étaient favorables à cette interdiction ».

La mesure va être mise en place progressivement et des cendriers vont être installés à l'entrée des parcs, puis des espaces verts et des forêts. L'idée est certes de protéger les non-fumeurs, surtout les enfants, nombreux dans les parcs, mais a aussi une portée environnementale, un mégot mettant 12 ans à se décomposer dans la nature.

Comme le rappelle 20 Minutes, les amendes de 68 euros prévues pour sanctionner ceux qui ne respecteront pas cette nouvelle mesure ne seront appliquées qu'en janvier 2019. Le temps de s'habituer à cette interdiction qu'on ne peut que soutenir... que l'on soit fumeur ou non.