Quiet quitting : ces gens qui rompent avec leur conjoint sans le leur dire vraiment

iStock / katleho Seisa

Si cette tendance s’est de plus en plus installée dans le milieu professionnel, il semblerait qu’elle concerne également les relations amoureuses. Mais qu’est-ce que le quiet quitting ?

Vous avez déjà vécu la désagréable expérience de vous faire quitter via un simple texto ? Si rompre par sms était en vogue dans les années 2010, les années 2020 connaissent une nouvelle tendance… Le quiet quitting.


Qu’est-ce que le quiet quitting ?

Le quiet quitting, c’est l’art de "quitter sans faire de bruit". Cette expression anglaise désigne à la base une tendance de plus en plus présente dans le milieu professionnel, qui consiste à se comporter de façon passive au travail pour préserver sa santé mentale. Baisse de production, refus des heures supp’, arrêt des tâches non mentionnées dans le contrat… L’idée est de faire le strict minimum pour se décharger mentalement.

Du côté des relations amoureuses, c’est la même chose. Les quiet quitters se désintéressent progressivement de leur relation en évitant les prises de décisions, les projets d’avenir ou encore les moments d’intimité. En gros, ils laissent leur partenaire porter leur couple à bout de bras en s'effaçant progressivement de l’équation.


En amour ça donne quoi ?

Si, au travail, cette façon d’agir permet à ses adeptes de lâcher prise sans démissionner, en amour, il semblerait que cela mène inévitablement à la rupture. Le quiet quitting est certes moins brutal que le ghosting, qui consiste à éviter l'autre ou à interrompre la relation sans plus donner de nouvelles, mais il agit pourtant de la même façon. L’idée est de quitter progressivement quelqu'un sans le lui dire vraiment.

Si de nombreux conjoint utilisent cette technique, c’est parce qu’ils ne savent pas comment s’y prendre pour quitter l’autre, ou qu’il craignent tout simplement les conséquences de cette séparation, selon Psychology Today. Le magazine américain explique que cette « démission discrète » est en réalité due à une « indifférence émotionnelle » qui, avec le temps, « a remplacé le sentiment d’amour initial ».


Comment repérer les signes du quiet quitting ?

Le quiet quitting est dû à un détachement mental, mais aussi physique du partenaire : ce dernier crée progressivement de la distance en restant évasif sur les perspectives du couple et en évitant de passer du temps avec son conjoint. Pas de panique, il arrive évidemment que le couple traverse des phases de "plateau" où la routine s'installe et où les conversations peuvent devenir plus monotones. Cela ne veut pas dire que votre relation est vouée à l'échec.

Néanmoins, si votre conjoint.e ne pose aucune question sur vous ou votre journée et qu'il/elle évite le contact physique ou vos préoccupations concernant l’avenir de votre couple, il/elle est probablement en train de tenter de fuir votre relation.

Fin des articles