Comment tes opinions politiques influent sur ta vie intime (et ton couple)

À quelques jours seulement du premier tour de la présidentielle, l’Ifop a dévoilé une enquête très intéressante sur l’influence qu’ont les opinions politiques sur la vie intime des Français. Nos pratiques sexuelles en diraient même long sur notre choix électoral… Petit focus sur 6 points intéressants.


1. Les couples sont plus cachottiers qu’avant

Si 91% des personnes en couple connaissent plus ou moins l’orientation politique de leur conjoint, seulement 66% d’entre eux sont au courant de leur décision finale contre 74% en 2007. Une baisse qui en dit long sur la relation amour-politique ? Le mystère reste entier, car même si c’est vrai que connaître le bord c’est déjà avoir les grandes lignes, connaître le candidat, c’est quand même mieux.


2. Les amoureux de gauche sont moins ouverts d’esprit

62% des Français refusent de vivre avec un partenaire d'extrême droite alors que "seulement" 52% ne pourraient pas nouer une relation avec quelqu'un d'extrême gauche. Eh ouais, faut faire des concessions dans la vie les gars.


3. Coucher c’est pas voter

Trois Français sur quatre déclarent qu’il est impossible pour eux de se mettre avec une personne qui ne partage pas les mêmes idées politiques. Résultat : 75% des Français en couple se rangent du même côté politique. Par contre 80% des sondés admettent avoir déjà eu au moins un partenaire sexuel d'un autre bord politique que le leur au cours de leur vie. En bref : coucher avec quelqu’un de l’autre bord, oui. Le fréquenter : non.


4. Les sympathisants de l’extrême sont plus adeptes de sexe… extrême

Ouh les petits coquins. Parmi les pratiques un peu hard on compte : l’éjaculation faciale, le plan à trois, la sodomie. Les Lepénistes auraient un faible tout particulier pour la fessée ou encore la bifle… On dirait qu’on s’amuse bien au FN.


5. Votez pour le même candidat si vous voulez une vie sexuelle plus épanouie

54% des personnes dans un couple du même bord sont « très satisfaites » de leur vie sexuelle (contre 43% seulement pour les autres, dommage). Et la vie sexuelle des femmes votant pour le même candidat à la présidentielle que leur conjoint est même trois fois plus intense ! Elles auraient 3 rapports par semaine de plus que celles qui votent pour un candidat différent.


6. Dès qu'on aime, on vote pareil ?

Pas vraiment. Même si l’homogamie électorale au sein des couples n'a fait qu'augmenter depuis 1978 (atteignant aujourd'hui 84%), seuls 7% des personnes actuellement en couple admettent s'être rapprochées du choix de leur conjoint depuis qu'ils sont ensemble. Et il s'agit pour la plupart des femmes (9%), surtout lorsqu'elles sont jeunes et d'un faible niveau social, culturel ou économique. 

Merci Ifop, merci Wyylde.