Pourquoi galère-t-on à s’endormir le dimanche soir ?

Dimanche soir, 23h. Tu es dans ton lit, prêt à te lancer dans une bonne nuit réparatrice de 8h avant de réattaquer ta semaine du lundi. Sauf que, les minutes passent et tu as beau attendre, le sommeil ne vient pas. À 3h du mat’, tu finis par perdre patience et t’enfiler un comprimé. Et c’est comme ça que tes belles résolutions de commencer la semaine en forme s’envolent. Mais courage, tu n’es pas seul.


Selon une étude britannique réalisée en 2016 par le groupe hôtelier Tunes, sur les 62% de la population souffrant de problèmes de sommeil, plus de la moitié n’arrivent pas à s’endormir le dimanche soir. Les raisons ? Tout d’abord une horloge biologique décalée : à force de faire la fête et de dormir tard tout le week-end, ton horloge interne est déréglée, et ton cerveau ne comprend pas pourquoi il devrait soudainement s’endormir à 23h le dimanche soir.

sleep

Autre raison, le stress provoqué par le fait de retourner au boulot le lundi matin. La plupart des personnes souffrant d’insomnies les dimanche soirs anticipent souvent leur réunions et tâches du lundi, se mettant alors en situation de stress et retardant l’arrivée du sommeil. Pour arrêter de te tourner et retourner dans ton lit, les spécialistes sont unanimes : il va te falloir limiter les grasses mat’ les week-ends, faire du sport et… déconnecter du boulot ! 

Quelque chose nous dit que la nuit de dix heures le dimanche soir, c'est pas pour tout de suite...