Enfin une mention "photo retouchée" sur les clichés de mannequins photoshopés

  • Laura
  • Société
  • 08/11/2016

Ça y est, c’est acté : la mention "photo retouchée" devient obligatoire au 1er janvier 2017 sur toutes les publicités concernées. Dans le métro ou dans les magazines, ont pourra désormais distinguer le faux de la réalité. Un grand pas vers la fin de tous ces diktats dangereux et ridicules. 

 

« Les photographies à usage commercial de mannequins, dont l’apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d’image (pour affiner ou épaissir leur silhouette) doivent être accompagnées de la mention : "Photographie retouchée" ». Voilà ce que prévoit la Loi de modernisation de notre système de santé, adoptée par le parlement le 24 janvier 2016. 

Presque un an d’attente, on n’y croyait plus, et pourtant… Début novembre, le gouvernement s’est penché sur un décret pour fixer le cadre d’application de cette nouvelle loi. Dans une note à la Commission européenne, il annonce sa mise en œuvre au plus tard le 1er janvier prochain, avec cette explication : « L’exposition des jeunes à des images normatives et non réalistes du corps entraîne un sentiment d’auto-dépréciation et une mauvaise estime de soi pouvant avoir un impact sur les comportements de santé ».

mannequin photoshop 

L’objectif est clairement affiché : lutter contre les diktats de la minceur qui entraînent des troubles du comportement alimentaire graves, l’anorexie en tête. D’après les derniers chiffres de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), l’anorexie toucherait environ 230 000 femmes en France, et 5 à 10% des anorexiques feraient une tentative de suicide.

Il est temps de prendre conscience que le nombre de photos retouchées et l’ampleur des retouches dépassent largement tout ce qu’on peut imaginer. Un électrochoc qui encouragera, on l’espère, la tendance des corps non-retouchés, pour une beauté multiple et vraie.

winnie harlowWinnie Harlow

D’ailleurs, les publicitaires auraient intérêt à renoncer eux-mêmes à leurs vieilles habitudes, vu l’engouement que suscite ces nouveaux critères de beauté. On pense notamment aux mannequins grandes tailles, à la sublime Winnie Harlow, au hashtag #CelluliteSaturday ou encore à cette photo virale de Jasmine Tookes, égérie Victoria’s Secret, sur laquelle on devine ses vergetures. Encore une preuve que les mannequins sont des femmes comme les autres, et portent elles aussi une histoire sur leur corps, à célébrer plus qu’à cacher.


Photo de couverture : Campagne Perfect Body, Victoria's Secret

Fin des articles